Il s’est suicidé pour échapper aux sanctions de son beau père

Ce jeune homme âgé de 19 ans appelé Tidjane originaire de Niena  dans la région de Sikasso, repose désormais auprès de son père dans le pays des cieux.

faits divers incroyale kabako realite

Si l’éducation est le socle d’une vie meilleure pour un enfant, force est de reconnaitre que certains parents en font un moyen pour les déstabiliser. Ce fût le cas de l’homme qu’on indique par C.O.K.

Six mois après le décès du père de Tidjane, sa mère dont on garde l’anonymat, s’est mariée avec C.O.K.

Déjà mère de deux enfants, Tidjane et sa petite sœur Oumou de 16 ans,  elle a décidé que son nouveau mari C.O.K  vienne vivre dans la concession de son défunt mari. Une fois avoir déménagé, C.O.K a pris le commandement de tout (l’éducation des enfants, la gestion des biens matériels de la maison) avec le consentement de sa femme.

Déçu par l’inaction de sa mère face aux comportements possessifs de son mari, Tidjane un garçon  de nature timide est devenu rebelle et les malentendus se sont installés entre lui et son beau père.

Suite aux résultats du Baccalauréat, Tidjane, après 2 ans d’échec, venait de décrocher son examen.  Pour manifester sa joie, il a pris le véhicule de son père avec  ses camarades admis pour aller fêter leurs succès.  A son retour, son beau père a juré de le frapper pour avoir pris la voiture.

Afin  d’échapper aux sanctions  de son beau père, Tidjane a choisi d’avaler une dose importante de comprimé qui lui a été fatal.

Avant que l’affaire n’arrive même au commissariat central de Sikasso, C.O.K a pris la fuite.  Oumou la sœur de Tidjane a aussi décidé de quitter la maison. Madame est laissée seule à son sort sans enfants ni mari.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.