France (Nice): Le toit d’un hypermarché s’effondre sans faire de victime

Le toit d’un hypermarché Carrefour s’est effondré mercredi soir, balayant “presque totalement” l’entrée du bâtiment. “Aucune victime n’a été trouvée” dans les décombres, a indiqué ce  jeudi matin Olivier Riquier, commandant les opérations des sapeurs-pompiers.

pompiers galerie marchande Carrefour Lingostière Nice France

Le toit de 200 m² s’est effondré vers 17h30. Une centaine de pompiers ont été dépêchés sur place. Pour le commandant Riquier, c’est “incroyable” que l’accident n’ait fait aucun mort. Quand les pompiers ont quitté les lieux, vers 4h30 ce jeudi matin, seule une petite partie autour d’un pilier central qui soutenait l’ensemble n’avait pas pu être atteinte de peur de provoquer un effondrement supplémentaire. “Dans la matinée, on va y retourner avec des spécialistes des travaux publics pour regarder à l’endroit du pilier”, a expliqué Olivier Riquier, jugeant toutefois qu’il y avait “très peu de chances” de retrouver un corps à cet endroit. D’autant que “personne ne s’est manifesté” pour signaler une disparition.

Des milliers de tonnes de gravats

Selon le commandant, les images des vidéos de surveillance font froid dans le dos. On y voit un enfant échappé à la mort à quelques secondes près en sécartant juste avant l’effondrement. “Cela relève du miracle qu’il n’y ait pas de mort”, avait estimé mercredi soir Patrick Villardy, pompier maître chien qui se rend dans le monde entier sur des sauvetages.

Le toit s’est effondré sur une galerie marchande, appartenant au groupe Klépierrer, qui sert d’entrée au Carrefour. Seule une pharmacie a été touchée mais elle a été complètement détruite, a ajouté Patrick Villardy. Les deux seules personnes légèrement blessées sont deux femmes qui travaillaient dans la pharmacie de la galerie marchande. “Il y avait quatre personnes dans la pharmacie, trois pharmaciennes et une préparatrice”, a précisé Anne Kuntz, la propriétaire de l’officine. Ses employés ont “entendu un grand bruit et ça s’est effondré”, a-t-elle raconté.

Le commandant Riquier n’était pas en mesure ce jeudi matin d’évaluer avec précision la quantité des gravats enlevés. “C’est énorme, des milliers de tonnes”, a-t-il dit. La grande surface Carrefour Lingostière et sa galerie marchande sont situées dans une zone commerciale à l’ouest de Nice. Elle était très fréquentée au moment de l’accident, survenu par une journée pluvieuse. “La galerie commerciale a immédiatement diligenté une enquête technique auprès de Veritas pour faire toute la lumière sur les causes de l’accident”, a-t-elle indiqué mercredi dans un communiqué.

LaDépêche

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *