Faits divers : Victime de sa naïveté

Rares sont les jours qui passent sans que les commissariats de police n’enregistrent un, voire plusieurs cas de vol commis à Bamako ou dans les environs. Mais force est de constater que certains de ces cas se passent de tous commentaires, vu le mode opératoire dont usent les malfrats.

Les faits se sont passés nuitamment à Ouézinbougou, à la périphérie Ouest de la cité des Trois Caïmans.

La jeune dame victime que nous désignerons par « Y » revenait d’une course personnelle et rentrait à la maison, selon nos sources. C’était vers les environs de 20 heures, une heure à la quelle, loin d’être sur le lit, beaucoup d’habitants de la cité sont encore sur pied. C’était d’ailleurs le cas de la dame Y. En cours de route pour rentrer à son domicile, elle s’est arrêtée au bord de la route principale qui passe par ce quartier populaire de la périphérie du District de Bamako. Ce jour-là, dame Y savait tout, sauf que c’est un malheur qui l’avait poussée à s’immobiliser là, juste pour quelques moments.

Et, c’est sous la forme d’un motocycliste sorti de nul part que ce malheur s’est présenté à elle. Cet inconnu à moto avait certainement tout son plan en tête. Il avait déjà constaté la présence de la jeune arrêtée au bord de la route bitumée, à un endroit peu éclairée par les lampadaires publics. Lorsqu’il a aperçu Y aussitôt, l’inconnu a donné l’impression à son vis-à-vis que son engin était tombé en panne. Il s’est accroupi à côté de l’engin, pour faire croire qu’il est en train de réparer l’avarie qui a occasionné la panne de la moto.

Il est arrivé un moment où il s’est adressé à la jeune dame. Il lui donne un « bonsoir » furtif et lui demande de le rende service. En pareilles circonstances, rares sont les gens qui rejettent immédiatement l’idée d’aider celui qui est dans le besoin. Du moins dans le contexte social malien. C’est comme cela que « Y » a prêté une oreille attentive à cet inconnu qu’elle venait de rencontrer pour la première fois dans des circonstances un peu particulières. Le jeune homme s’adressa à elle en lui demandant d’allumer la lampe de son téléphone portable.

Histoire de bien voir l’endroit du moteur censé être en panne. « Bonsoir madame. S’il vous plait, pouvez-vous allumer la lumière de votre téléphone portable pour que je puisse bien voir en dessous de ma moto, et comprendre la source de la panne de moteur qui vient de s’y produire instantanément », aurait-il supplié dame « Y ».
La jeune femme avait apparemment pris son vis-à-vis en pitié. Elle n’a pas fait de problème pour rendre le service que ce bonhomme venait de lui demander alors que celui-ci est en difficulté dans une obscurité relative au bord de la route.

Et, surtout nuitamment. C’est comme ça que « Y » s’est approchée de lui pour l’aider à dépanner son engin. Si la jeune dame savait qu’elle avait affaire à un véritable voleur, elle aurait opposé un « non » catégorique à celui-ci. Mais hélas. Elle accepta la proposition de l’inconnu qui venait d’avoir une occasion en or, à ne rater sous aucun prétexte.

Dès cet instant, tout est allé très vite entre les deux protagonistes de cette histoire. La bonne dame n’a pas réfléchi par deux fois, elle s’approcha de lui, pendant qu’il est accroupi et penché sur son engin qu’il scrute des yeux. Dans un premier temps, elle a allumé la lampe de son appareil téléphonique pour localiser la panne de moteur de la moto. Le temps passe, l’inconnu ne parvient pas à se retrouver et à détecter le défaut. Puis, en voleur professionnel, il amena sa bienfaitrice à lui remettre son téléphone pour mieux voir en dessous du moteur et éventuellement détecter le défaut. Là également, « Y »  n’en a pas fait un problème. Elle n’a pas hésité une seconde à laisser son téléphone portable entre les mains de l’inconnu. Celui-ci lui donne l’impression de chercher la cause de la panne.

Puis, à un moment donné, il profita de l’inattention de la dame pour subitement mettre le moteur en marche. Il se mit à ronfler la moto alors qu’il détient toujours le téléphone de sa bienfaitrice entre ses mains. L’inconnu a démarré en trombe avant de s’éloigner de la jeune dame. S’il faut croire nos sources, l’action a tellement été rapide que celle-ci n’aura pas le temps de lancer la moindre alerte. Elle est restée interdite durant quelques secondes sans pouvoir parler.

Elle a assisté impuissante au vol de son téléphone portable haut de gamme. Lorsqu’elle a repris ses esprits, elle n’avait que ses yeux pour pleurer. Tout calmement, la pauvre est rentrée à la maison en laissant son bien entre les mains d’un inconnu qu’elle voulait aider. A la maison, elle n’a même pas été à la mesure de faire une description physique de son voleur. Ce qui lui ôta toute envie de vouloir faire une quelconque déclaration de vol à la police. La naïve.

Tamba CAMARA

Source : L’ESSOR

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *