Escroquerie à grande échelle : L’ex-DNSEP, le magistrat Ibrahim Fomba, accusé par l’entrepreneur Aboubacar Coulibaly de lui avoir escroqué 12 millions de F CFA

“Pire, il me menace sous la couverture qu’il est magistrat” dixit Aboubacar Coulibaly

Comme disait l’autre, l’étau se resserre sur l’ex-directeur national des sports et de l’éducation physique (DNSEP), Ibrahim Fomba, présentement conseiller technique au ministère des Sports. Ce puissant “magistrat” avait été parachuté à la tête de la DNSEP par son mentor Housseyni Amion Guido lorsque celui-ci fut ministre des Sports. Malheureusement, Fomba a laissé de très mauvais souvenirs au niveau de cette direction. Puisque chaque jour que Dieu fait, on ne parle que des plaintes contre cet homme. Il est très difficile de compter le nombre de ses victimes. Parmi elles figurent le jeune directeur de l’entreprise “A Couly BTP”, Aboubacar Coulibaly, qui se trouve dans une situation très compliquée. Il vient d’être escroqué par le nommé Ibrahim Fomba à hauteur de 12 millions de F CFA qui l’avait assuré de lui octroyer un marché juteux au niveau du département des Sports.

De quoi s’agit-il ?

Selon Aboubacar Coulibaly, cette affaire remonte depuis le 19 décembre 2017. “Ce jour-là, j’ai été appelé par des connaissances notamment Fodé Traoré, 1er adjoint au maire de la Commune II, et Youssouf Diallo plus connu sous le nom de Youzen pour me dire que Ibrahim Fomba cherche un entrepreneur qui dispose 15 millions F CFA en liquide. Et en contrepartie, il lui attribue un marché moyennant un bénéfice de 100 % du montant versé. Je n’ai posé aucun problème. Malheureusement, je n’avais que 12 millions F CFA. Finalement, ils m’ont conduit chez Fomba dans son bureau. Lui-même m’a confirmé qu’il va me donner un marché de plusieurs millions de nos francs soit à Bamako soit dans certaines régions dans une semaine. J’ai versé les 12 millions en espèce. Depuis lors, Fomba change chaque jour de langage. Tantôt, il me dit que les crédits ne sont pas ouverts et d’attendre courant janvier 2018. Finalement, je n’ai rien cru et j’ai commencé à réclamer mon argent. Cela afin qu’il puisse me rembourser. Finalement, il m’a demandé de fournir de fausses factures d’un montant de près de 19 millions F CFA afin qu’il puisse rembourser mes 12 millions F CFA. J’ai accepté cette proposition. J’ai fourni une première facture n°017-2018 en date du 7 février 2018 d’un montant de 9 150 000 F CFA et une deuxième facture n°018-2018 en date du 7 février 2018. Toutes ces factures sont au nom de la direction nationale des sports et de l’éducation physique. Il s’agit des fauteuils ½ ministre, des chaises, des ordinateurs complets, un onduleur APC, des armoires pour archive. Sans oublier des imprimantes pour la DNSEP, des tables à manger et des armoires double porte”, nous a précisé le directeur de l’entreprise “A Couly BTP”, très remontée contre Fomba. “Malgré tout, il n’a pas voulu me rembourser. A cause de la pression, il m’a donné 400 000 F CFA avant de prendre un engagement depuis le 17 avril dernier à rembourser le reste”, précisera-t-il.

“Je soussigne Ibrahim Fomba, atteste devoir à Aboubacar Coulibaly la somme de 11 600 000 F CFA payable comme suit : 4 millions F CFA au plus tard le vendredi 20 avril et 4 millions F CFA avant le 27 avril. Et le reste 3 600 000 FCFA au plus tard le 4 mai. En foi de quoi, je lui délivre cette attestation”. C’est la teneur de l’acte d’engagement signé par Ibrahim Fomba. Malgré tout encore, plus rien.

“A chaque fois que je réclame mon argent, il me menace sous couverture qu’il est magistrat. Donc, il m’a dit que je peux me plaindre où je peux. Cela veut dire que nous sommes plus dans un Etat. J’interpelle le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, le Premier ministre, le ministre des Sports afin que je puisse être remis dans mon droit. Comment un magistrat peut profiter de son statut pour escroquer un citoyen qui se bat pour développer son entreprise ? A cause de cette affaire, j’ai perdu beaucoup de marchés. Et je suis harcelé aujourd’hui par beaucoup de fournisseurs. C’est vraiment dommage”, précisera-t-il.Après avoir informé le secrétaire général du département des Sports, Amadou Yalcouyé Diarra de cette affaire d’escroquerie, le directeur de l’entreprise “A Couly BTP”  a décidé de porter plainte contre Ibrahim Fomba pour escroquerie, prévue et punie par l’article 275 du code pénal.  

                Affaire à suivre

                   A.B. HAÏDARA

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *