En provenance du Brésil via Lisbonne (Portugal) : Un footballeur nigérian intercepté par la cellule anti-drogue de l’aéroport Bamako Sénou avec 1 kg de cocaïne

Un footballeur nigérian, Ewurum Chinedu Desmond, évoluant au Brésil dans un petit club de la ville de Botafogo, a été appréhendé le 28 avril dernier par la cellule aéroportuaire anti-trafic/antenne de l’Office central des stupéfiants en possession d’un kg de cocaïne qu’il avait avalé. Il a été présenté 48 heures après au Procureur du pôle judiciaire spécialisé pour donner une suite judiciaire à cette saisie.

Il  a fallu toute l’ingéniosité des  hommes du capitaine Al Hader Maïga, chef de la  cellule aéroportuaire anti-trafic/antenne de l’Office central des stupéfiants pour mettre le grappin sur  ce footballeur trafiquant de drogue. En effet, à la première vue de l’intéressé, avec un physique de  footballeur,   carte professionnelle à l’appui et évoluant dans un pays comme le Brésil, nul ne pouvait imaginer  qu’il pourrait s’adonner à de telle pratique.

Selon  le capitaine Al Hader Maïga, l’intéressé avait affrété un vol de Tap-Portugal au Brésil via Lisbonne avec pour destination Bamako  où il devait rejoindre son  Nigeria natal par voie terrestre.

« A sa descente d’avion,   nous n’avons pas été impressionnés par son statut de footballeur.  Il a été soumis au test d’urine à la drogue qui s’est révélé positif. Cependant, il continuait à nier l’évidence. C’est    lorsque nous lui avons demandé de se soumettre  à une radiographie  qu’il est passé aux aveux en révélant qu’il a avalé  66 boulettes de cocaïne, soit 1 kg » a révélé en  le capitaine Maïga. A la question de savoir comment  ses hommes  ont-ils pu identifier Ewurum Chinedu Desmond  parmi autant de passagers, le  chef de la  cellule aéroportuaire anti-trafic/antenne de l’Office central des stupéfiants de répondre en ces termes : «  Nous avons un système de ciblage bien rodé  que nous gardons jalousement secret et que nous n’allons pas vous dévoiler « .

Ewurum Chinedu Desmond a été présenté au Procureur du pôle judiciaire spécialisé le 30 avril 2015. Il faut au passage rappeler que pour cette année 2015, la cellule  vient de faire   sa quatrième saisie de drogue  pour  4, 5 kg de cocaïne. Et    la valeur marchande d’un    kg de cette drogue est estimée entre  60 à 70 millions de FCFA sur  le marché noir.

K.THERA

 

Source: L’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.