Découverte d’un sac contenant des armes et des munitions dans une mosquée de Faladié

Les habitants des environs de la mosquée de Faladié située vers la Tour de l’Afrique et appelée Missiricoura se rappellent l’important dispositif de sécurité déployé pour quadriller la zone, avant-hier mercredi vers 10 heures, suite à la découverte dans cette mosquée d’un sac contenant des armes et des munitions. L’arsenal était caché sous les escaliers menant à l’étage de cette mosquée qui était auparavant d’un seul niveau en banco. Elle a été reconstruite en dur en R+1. Des armes et des munitions dans une mosquée, cela fait naturellement penser à la piste terroriste, notamment la piste djihadiste. De toute façon les enquêtes se poursuivent pour découvrir les contours de cette affaire, surtout savoir comment cet arsenal a pu être convoyé jusque dans la mosquée. Quelle est sa provenance et qui devait en faire usage ?

munition armement balles arsenalPutschistes du Régiment de Sécurité présidentielle (Rsp) du Burkina Faso : des irréductibles en fuite ont été aperçus dans la région de Sikasso

Après la dissolution du Régiment de sécurité présidentielle (Rsp), la garde prétorienne de Blaise Compaoré, près de 200 irréductibles de ce corps d’élite ont refusé de se conformer aux injonctions des autorités de la Transition burkinabé. En effet, appelés à déposer leurs armes, ils doivent rejoindre leur nouveau corps d’affectation, en attendant que la justice se penche sur leur sort après les enquêtes ouvertes au sujet de leur putsch manqué. Des sources nous apprennent depuis Sikasso, que certains de ces irréductibles auraient rapidement franchi la frontière entre le Burkina Faso et le Mali pour entrer dans la région de Sikasso. Déguisés en civils pour ne pas être identifiés, ils tentent de se fondre dans la population, certainement pour échapper à d’éventuelles poursuites. Leur chef de file, le général putschiste Gilbert Diendéré a été remis aux autorités de la Transition, a-t-on appris de source officielle. Il se trouvait à l’ambassade du Vatican au Burkina Faso. Il avait assuré, dès mercredi, avoir l’intention de se mettre à la disposition de la justice. Selon certaines sources, il négociait des garanties de sécurité pour lui et sa famille.

 

source : La Rédaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *