Dans la famille Samboura à Korofina Sud Babouyabougou : une Sénégalaise retrouvée morte dans sa chambre

Le vendredi 29 août dernier, une des femmes en location dans la famille Samboura à Korofina Sud Babouyabougou en commune I du District de Bamako a été retrouvée morte dans sa chambre. Son corps était en état de putréfaction avancée. Elle s’appelle Bintou Sané, âgée de 51 ans, née à Dakar (Sénégal). Elle est la fille de Djibi et d’Aminata Goudiaby.

Faits divers

Selon M. Djibril Samboura, chef de famille depuis le mercredi 27 août dernier, une odeur piquante se dégageait dans la cour, mais nul ne savait d’où elle provenait. Le vendredi le 29 août, tout le monde avait compris qu’elle se dégageait de la chambre de Bintou Sané,  fermée à clé de l’intérieur.

C’est alors qu’il a informé le Commissariat de Police du 6ème arrondissement. Le Commissaire Divisionnaire Jean Pierre Porna Dembélé a saisi le Procureur de la commune I. Une équipe d’agents du Commissariat, une délégation de la Mairie et un médecin légiste sont  dépêchés  sur le lieu pour faire le constat. Sur ordre du Procureur, la porte de la chambre de Bintou Sané a été  défoncée.

Ils y ont découvert son corps  en état de décomposition très avancée. Après le constat, les agents du service d’hygiène de la Mairie de la commune 1 l’ont transporté à la morgue du CHU Gabriel Touré où il sera trouvé une réponse aux causes de la mort. Selon le chef de famille, Bintou Sané vendeuse d’habits au grand marché, Sénégalaise de nationalité vivait isolée des autres membres de la famille. Quand elle revenait du marché, elle rentrait directement  dans sa chambre.

Elle était en location dans la famille depuis trois  ans. Feue Bintou n’avait de relation avec aucun de ses voisins immédiats et personne ne l’approchait non plus dans la famille. L’Ambassade du Sénégal au Mali,  le président de la communauté  sénégalaise résidant au Mali ont tous été informés. Des Sénégalais ont fait le déplacement pour voir le corps de leur compatriote qui leur a été remis.

La redaction

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.