Coup de filet du Commissariat de Police de Kalaban-Coro: Sékou D. alias » Serpent » appréhendé pour meurtre de Kalifa Doumbia

Les hommes du Commissaire Divisionnaire Amara Doumbia ont à nouveau réalisé un joli coup de filet en mettant hors d’état de nuire le nommé Sékou D. alias  » Serpent « , suspecté d’avoir égorgé Kalifa Doumbia, au cours d’une empoignade, provoquant sa mort.

 

Selon une source policière en charge de l’affaire, c’est dans la nuit du dimanche 10 mai dernier que Kalifa Doumbia et ses amis, au retour d’une boutique, sont caillassés  au niveau du Bar  » Espoir « , sis à Kalaban-Coro. C’est une jeune fille du nom de Nana qui serait l’auteure de ce jet de pierres à une amie qu’elle pourchassait. Une des pierres a malheureusement raté sa cible et touché au pied le nommé Kalifa. Ce dernier a immédiatement répliqué en faisant une mise en garde sévère à la jeune fille. Celle-là, à son tour, a proféré des injures au nommé Kalifa qui, outré par cette arrogance, s’est fait fort de vouloir la corriger.

L’affaire dégénéra, car le nommé Sékou D. alias  » Serpent  » s’interposa et interdit à Kalifa de toucher à la fille à l’origine des jets de pierres. Une altercation s’en est suivie entre les deux hommes. Au cours des échanges de coups, Sékou D. dit  » Serpent  » a aussitôt extrait un couteau de son boubou puis, se retournant, bras tendu, a tranché la gorge de son adversaire. Ce dernier, en s’écroulant, s’est servi d’un bâton pour frapper également  » Serpent « .

Un témoin de la scène, Ousmane Bagayogo, est allé informer le père de Kalifa de la mésaventure, afin de prendre les dispositions pour l’évacuer d’urgence à l’hôpital. D’autres amis de la victime sont allés au domicile du nommé Sékou D. pour informer sa mère du crime que son fils venait de commettre.

Informée du drame par les parents de Kalifa, une équipe de la Brigade de Recherche (BR) s’est rendue sur les lieux pour faire le constat et ouvrir une enquête. Ainsi, ils retrouvèrent l’arme du crime au cours d’une fouille sur la terrasse du Bar  » Espoir  » que le nommé Sékou D. avait jetée sur place. Au cours de l’interrogatoire de la police, l’un des amis de la victime, le nommé Ousmane Bagayogo, a déclaré avoir vu le nommé Sékou D. alias  » Serpent  » sortir le couteau de la poche de son boubou pour s’en servir.

C’est ainsi que la police a alpagué le nommé Sékou D. (fort des témoignages et des pièces à conviction trouvées par devers lui), qui a été mis à la disposition du Tribunal de grande instance de la Commune V.

O. B

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *