Braquage à Kalaban Golf, la victime perd 15 millions de FCFA : L’honorable Mamadou Lamine Wagué accusé de faire pression sur les autorités pour libérer le suspect

L’honorable Mamadou Lamine Wagué, député élu à Banamba sous la bannière de l’URD, est accusé de faire pression sur la police et la justice pour libérer son neveu, le suspect principal, dans une rocambolesque histoire de braquage à mains armées qui s’est déroulé à Kalaban Golf. Le député, mis en cause, nie toute implication dans l’histoire et parle d’une cabale contre son neveu.

faits   incroyable  logo faits divers

Selon la victime,Bayini Tounkara, qui tient un bureau de change d’argent au grand Marché de Bamako,  les faits remontent au 20 juillet 2014. Ainsi, toujours de son avis,  il a été contacté par le suspect A. Sylla qui voulait échanger des billets d’Euros d’une valeur de 17 millions de FCFA. Les deux personnes se sont, donc, données rendez-vous le dimanche à 17h au Golf pour procéder à l’échange.

Arrivé sur le lieu du rendez-vous avec un sac rempli d’argent, Bayini Tounkara, l’échangeur d’argent, a eu la surprise de sa vie. En effet, il venait de se jeter dans la gueule du loup sans le savoir. Une arnaque avait été ourdie, selon lui, par A. Sylla pour le déposséder indument de son argent. Ainsi deux personnes armées et masquées sont sorties de nulle part pour demander à Bayini Tounkara de leur remettre son sac rempli d’argent.

Ce dernier refusa catégoriquement d’obtempérer et pris la tangente. Une course poursuite s’engagea, ainsi, entre lui et les malfrats. Sentant qu’il ne pourrait pas les semer, Tounkara jeta le sac dans une concession. Mais c’était sans compter sur la ténacité des bandits. Car, un sauta le mur de la concession pour récupérer le sac. Tounkara joua son va-tout en criant au Secours. Les habitants, sortis pour venir secourir le malheureux, sont vite retournés dans leurs concessions en voyant les deux hommes armés qui, finalement, ont pris la fuite avec le suspect.

Le malheureux Bayini Tounkara venait de perdre, ainsi, 15 millions de FCFA en espèces. La mort dans l’âme, il s’est rendu au Commissariat du 15e arrondissement pour déposer une plainte contre X.  L’affaire resta à ce stade jusqu’à ce que la victime identifie A. Sylla, celui qui, selon lui, l’avait attiré dans le guet-apens, au restaurant Amandine. Le suspect a été appréhendé par le commissariat du 15e arrondissement qui l’a mis à la disposition du tribunal de la Commune V. Finalement, il a été déféré à la prison centrale de Bamako.

Selon la victime Bayini Tounkara, aujourd’hui, l’honorable Mamadou Lamine Wagué, député élu à Banamba sous la bannière de l’URD,  est en train de faire pression sur les autorités judiciaires pour libérer le suspect. « Depuis que le suspect a été appréhendé par la police, l’honorable Wagué est passé à plusieurs reprises au commissariat pour qu’on puisse le libérer. Et quand le suspect a été déféré en prison, le procureur et le juge subissent des pressions de la part du député pour le libérer », explique la victime.

Contacté par nos soins, l’honorable Mamadou Wagué donne une autre version. Selon lui, le suspect, un de ses neveux, n’a rien à voir avec l’histoire. « Loin de moi l’idée de faire pression sur quiconque que ce soit. Le suspect est mon neveu. Et il est normal que je l’assiste surtout qu’on l’accuse à tort. Mon neveu ne résidait même pas au Mali au moment des faits. Il était au Congo pour son travail. Il était venu au Mali pour présenter ses condoléances à la famille après le décès du grand frère de son père.

Et il était même sur le point de rentrer quand on l’a arrêté», soutient-il. Avant d’accuser, à son tour, le plaignant Bayini Tounkara de mentir et de vouloir mettre un innocent en prison. «  Ils ont menti sur mon neveu. Sûrement qu’ils ont dû corrompre les policiers et le Juge Tamega, qui sont en charge de l’affaire, afin de le mettre en prison. Nul n’est au-dessus de la loi. Les élus adoptent les lois et c’est aux juges de les appliquer correctement. Je souhaite que justice soit rendue et que ceux qui l’accusent le remplacent en prison », explique le député.

Madiassa Kaba Diakité

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.