BRAQUAGE A MAIN ARMEE A BAGADADJI 5 téléphones portables emportés par 3 malfrats

Dans la nuit du dimanche au lundi 07 septembre dernier, dans le quartier populaire à Bagadadji, trois individus dont deux armés ont menacé les manœuvres qui  chargent et déchargent de camion avant de dérober 5 téléphones portables et prendre la poudre d’escampette sans  être inquiétés.  

police national du mali voleurs

 La scène, du moins, l’histoire s’est déroulée à deux carrés à l’Est du petit marché, dans le quartier populaire de Bagadadji. Selon, les témoignages des victimes (des manœuvres qui assurent le gardiennage d’un magasin de produits de cueillette) ce lundi matin vers 3heures, au moment où, ils déchargeaient un camion d’amandes de karité,  pour les stocker dans ledit magasin, les trois malfrats, dont deux portant chacun une  arme, se présentèrent. Les sorties (l’entrée principale -côté sud- et le côté ouest) sont bouclées. Ils demandent à leur désormais otages, de ne pas réagir sinon, c’est mort. L’apprenti chauffeur du camion-remorque, un ressortissant d’un pays anglophone qui somnolait encore, la tête baissée, est  braqué en premier lieu, puisqu’il était assis  au seuil de la porte d’entrée sur un banc. Pris de panique, au réveil, il reste bouche bée. La voie était ainsi ouverte  pour le troisième d’opérer en toute tranquillité. Ce dernier pénètre dans le magasin, débranche 5 portables et sort avec  sans que personne ne pipe mot. C’est ensemble que les trois bandits se retirent pour se diriger vers l’est. Les victimes par peur n’ont pas pu réagir. Ils ont préféré ne pas réveiller les voisins qui dormaient encore. Il faut les comprendre, elles sont originaires d’un pays voisin, à cheval sur les règles,  où le tapage nocturne est formellement interdit. Jusqu’à présent, les victimes ont la peur au ventre pour aller se plaindre à la police. Elles sont formelles, les bandits étaient à pied.  Le butin emporté par les 3 braqueurs se compose de 5 téléphones, (3 samsungs et 2 LG). La valeur  d’un des LG avoisine les 100 000F CFA, selon son propriétaire.  Deux des samsungs coûteraient chacun 75 000 F CFA et le dernier 22 500 F CFA.  Cette énième attaque  à main armée interpelle, une fois de plus,  les autorités maliennes.  Hier Médina-Coura, aujourd’hui Bagadadji, quel quartier sera la cible demain ?

source : bamada.net

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *