Après son forfait à Kolokani : Le vaste réseau du jeu de hasard démantelé par la police de Nioro

jeux hazard dame

Echappés belle à la colère de la foule à Kolokani, le Mercredi 23 juillet dernier, les acteurs du jeu de la tromperie avaient pris la tangente avec plus d’une dizaine de millions de F cfa des populations mais leur véhicule de transport a été détaché en pièces et enflammé. C’est finalement à Nioro, selon notre confrère de l’Indépendant dans sa parution du mercredi, que le gang composé de quatorze personnes avec à sa tête Silamakan Traoré a été démantelé par la police.

 

Attirés par l’appât du gain facile plusieurs de nos concitoyens se font ruiner sans s’en rendre compte. A quelques encablures de la célébration de la fête de Ramadan, ce réseau mafieux comprenant quatorze personnes a, le dernier mercredi avant la fête, atterri à Kolokani, coïncidant avec la dernière foire de la localité. Ces acteurs avaient parvenu à soutirer toute l’économie de certains habitants de la localité par le biais du jeu de hasard. Avant d’étendre leurs actions sur d’autres foires pour être démasqués par la police de Nioro.

 

En tout beaucoup de chefs de famille de Kolokani n’ont pas dormi d’un œil la nuit du forfait, ils ont passé la fête d’El Fîtr dans la désolation et dans la tristesse absolue. Qu’à cela ne tienne, ce réseau allait continuer à faire souffrir plusieurs chefs de famille n’eut été l’intervention de la police de Nioro. Le gang spécialisé dans le jeu du hasard agissait au compte d’une société fictive dénommée « Adja Simbelou et fils SARL ». Leur mode opératoire consistait à demander une autorisation d’organisation d’un jeu de kermesse à côté de la mairie de la localité concernée par l’opération. Cette autorisation une fois obtenue, constituait la voie officielle permettant aux membres du réseau de mettre à contribution un agent des forces de l’ordre et de sécurité pour cadrer l’organisation du jeu.

 

De l’avis d’une victime à Kolokani qui a requis l’anonymat, le ticket du jeu coûtait 10 000 F cfa par unité mais ses organisateurs s’arrangeaient toujours pour que le premier joueur soit l’un des membres du réseau. Ils organisent de telle sorte que ce dernier gagne et empoche une grosse somme pour attirer l’attention du public vers le jeu malicieusement planifié. Selon notre interlocuteur, il y a eu plusieurs gagnants au jeu avec le ticket de 10 000 F cfa avant le soir mais ils ne sont entrés en possession de leurs cadeaux directement. L’acteur du jeu leur demande d’apporter à nouveau une somme supplémentaire de 150 000 à 200 000 F cfa pour retirer le cadeau.

 

Beaucoup ne disposant pas d’argent sur eux, dira-t-il, ont sollicité le concours des commerçants au marché et des richissimes de la ville pour prêter de l’argent en vue de payer la somme demandée. A l’en croire, après le deuxième round des jeux aux environs de 17 heures, les membres du gang ont fait savoir aux vainqueurs qu’ils n’y a plus de cadeaux et qu’ils devront repasser à Djidiéni, un village situé à quelques 38 Km de Kolokani, pour les retirer. C’est à ce moment là que les choses se sont mal tournées. La foule en colère voudrait faire la peau aux acteurs du jeu de tromperie. Ainsi, l’homme en uniforme qui encadrait l’organisation du jeu a fait deux tires en l’air et l’acteur principal dudit jeu de hasard a jeté à l’air un sac contenant une petite somme d’argent. Les quatorze membres du réseau ont mis à profit cette dispersion de la foule sur l’argent pour s’enfuir. Cependant, ces habitués du métier de la tromperie ont voulu étendre leurs actions dans d’autres localités dont la police de Nioro ne leur ait pas fait cadeau suite à la multiplicité des cas de plaintes.

 

Moussa Dagnoko

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.