Après s’être rendue à l’insu de son mari au lieu du rassemblement du Maouloud d’un prêcheur à Bamako : Une femme retrouve son enfant mort dans un puits

Les habitants d’un quartier populaire de la rive droite se souviendront longtemps de cette triste histoire lors du Maouloud dernier.

faits divers incroyable vrais possible realite

En effet à l’occasion de cet événement religieux, un célèbre prêcheur avait organisé un rassemblement de ses partisans dans un stade de Bamako. Parmi ces partisans figure une femme mariée que nous appellerons MT dont le mari vivait à l’extérieur. C’est ainsi qu’elle annonça à sa belle famille son intention d’aller à ce rassemblement car sachant que son mari refuserait cette demande pour être hostile à ce célèbre prêcheur. C’est sans surprise que la belle famille refusa tout en mettant MT en garde au cas où son mari apprenait cela. Malgré toutes les conséquences qui pouvaient en découler, notre héroïne du jour a décidé de partir en abandonnant son enfant de Cinq(05) ans dans la famille à l’insu de sa belle famille. C’est le lendemain matin que toute la famille s’est rendue de l’absence de l’enfant. En ce moment précis tout le monde était unanime que l’enfant était avec sa mère. C’est à son retour que chacun a compris que l’enfant a disparu. Du coup des recherches furent effectués pendant deux jours. Malheureusement l’enfant sera retrouvé mort dans un puits grâce à l’identification de l’une de ses chaussures. Après l’avis des médecins, l’enfant fut enterré au cimetière dudit quartier. Certes la mort appartient à Dieu qui décide la mort de tout le monde, mais on peut dire aussi que cette femme mariée a bel et bien cherché la mort de son enfant pour non respect à son mari au profit d’une autre personne fut-elle un célèbre prêcheur. En conséquence elle doit s’attendre à toutes les conséquences et ne pas se plaindre auprès de qui que qu’à ça soit et surtout auprès de Dieu. Comme dit un adage « On ne récolte ce qu’on a semé ».

Saïd

 

Source:  Mutation

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *