AFFAIRE DE LA FUTURE EX-MARIÉE OUMOU DIARRA DE KATI : Elle est âgée seulement de 13 ans… Sa mère pique une crise et est admise d’urgence à l’Hôpital !

Il ressort de nos investigations que le mariage traditionnel avait été célébré.

-Selon BOUBACAR DIARRA, Père de la mariée: Il y a une année de cela les parents de BOURAMA DIARRA sont venus chez moi ici à Kati Malibougou au motif qu’ils veulent la main de ma fille OUMOU DIARRA pour leur fils BOURAMA DIARRA. J’étais étonné qu’ils connaissent ma fille laquelle ne vivait pas avec moi à Kati. Elle était avec sa mère à Bamako. Enfin…
J’ai demandé à ma fille de me rejoindre à Kati. Et une fois sur place, je lui ai posé la question de savoir si elle connaissait un nommé BOURAMA DIARRA. Elle a répondu par l’affirmative. Je lui ai dit que les parents de celui-ci (Bourama) sont venus demander sa main. Etait-elle d’accord, lui ai-je demandé. Elle a répondu Oui !


Alors, j’ai donné mon feu-vert et montré la voie à suivre aux demandeurs pour la reste des cérémoniales.
C’est après les cérémonies de fiançailles que BOURAMA DIARRA a transféré les études de sa fiancée OUMOU à Kati Malibougou pour être prés de sa future femme et c’est lui qui payait ses frais d’étude. Elle était à l’école privée « ANAKANDA DE KATI MALIBOUGOU en classe de 8ème année de l’école fondamentale. C’était avec mon consentement».

-Selon le mari BOURAMA DIARRA il aurait dépensé la somme de 800 000 F CFA devant témoin (OUMOU n’a pas nié), rien que pour les préparatifs, seulement le jour de mariage. Il souhaite que ce montant lui soit remboursé.

Par contre les rumeurs faisant état d’une moto ne sont pas fondées. En réaction à notre question sur le sujet, BOURAMA DIARRA nous a présenté la facture d’achat de cette moto établie en son nom. Pour autant, il laissait l’engin à la disposition de sa fiancée.

-Toujours Selon le mari déçu, il a acheté deux téléphones une pour OUMOU et une autre pour MAIMOUNA DJIGUIBA, sa belle-mère. Cette dernière a justement piquée une crise lorsque la nouvelle du refus de Oumou lui est parvenue. Au moment où nous mettions sous presse, elle se trouvait en soins intensifs à l’hôpital de Kati.

En tout état de cause, tout baignait entre les fiancés ? Ensemble, ils ont convenu de la date de mariage pour le 10 novembre 2019.

Et ce jour, dimanche 10, pour immortaliser l’instant, le couple a pris des photos au GOLF DE BAMAKO avant de se rendre à la mairie.
Et c’est au centre d’Etat Civil Secondaire de Malibougou devant le Maire, les parents, les amis et une foule nombreuse tous présents pour être témoins de leur union que la future ex-mariée a dit «non» !

Après la surprise et l’indignation, une jeune fille du nom de SAFIATOU DIARRA, la cousine de OUMOU DIARRA s’est immédiatement proposée de remplacée la future ex-mariée ! Et l’honneur de tous fut sauf !
La foule a favorablement accueilli la réaction de cette nouvelle mariée !

OUMOU DIARRA à été déférée devant le Procureur du tribunal de grande instance de Kati ou elle fut libérée. Par contre le père de OUMOU DIARRA, BOUBACAR DIARRA a présenté un acte de naissance à la police du 2ème arrondissement de Kati Malibougou, un acte qui révèle que sa fille, la future ex-mariée est mineure, juste âgée de 13 ans, puisqu’elle est née le 04 octobre 2006 à Bamako.
Pour ce motif, le juge ne pouvait donc que la libérer. C’est le tribunal pour enfant qui est compétent pour la juger.

Source: KOJUGU

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *