Affaire de démolition d’une concession à Kouralé : Le CB de Kalaban-coro dément l’accusation contre lui et donne sa part de vérité

Accusé d’avoir  injustement libéré Garantigui Diarra et d’avoir reçu illégalement des parcelles à Kouralé par des spéculateurs fonciers dans l’affaire  de la démolition d’une famille à Kouralé, le Commandant de Brigade(CB) de la gendarmerie  de Kalaban-coro, le sous-lieutenant Fousseyni Traoré a donné sa version tout en démentant les faits qui lui ont été reprochés. Il a clairement évoqué que  la brigade de gendarmerie  de Kalaban-coro a  joué son rôle dans ladite affaire conformément à la loi.  Mécontent d’avoir été  placé sous mandat de dépôt pour attroupement devant la brigade de gendarmerie de Kalaban-coro, Sory Diarra serait derrière cette accusation contre le CB  juste pour se venger.

demolition expropriation effondrement ecroulement maison immeuble

Dans son explication, le Commandant de Brigade de la gendarmerie de Kalaban-coro, le sous-lieutenant Fousseyni Traoré affirme que la source dudit litige serait la division du village de Kouralé en deux camps pour le poste du chef de village, le camp Madou Koné et le Camp Sidi Bosso Koné. Tous les problèmes ont commencé quand Sidi Bosso Koné s’est auto proclamé chef  de village de Kouralé après l’annulation administrative de Madou Koné. Sidi  Bosso aurait revendu les terrains que Madou a déjà vendu avant sa destitution  comme chef de village.

Parlant de la libération de Garantigui Diarra dans l’affaire l’opposant à Madou Dembélé, le CB  a été saisi pour mener une  enquête et cette enquête a été faite comme il le  faut. Interrogé sur la question, le CB nous a confiés que suite à son interpellation, Garantigui Diarra s’est présenté à  la brigade et aurait été interrogé. Il n’a été libéré que suite à l’absence de Madou Dembélé, le plaignant. Donc, on comprend aisément que le CB n’a fait que son devoir.

S’agissant de son  accusation, le commandant de Brigade de la gendarmerie  de kalancoro-coro affirme avoir reçu des plaintes contre  lui dans cette affaire mais il a toujours été  blanchi. Le commanditaire de son accusation serait Sory Diarra venant du même village que lui. Suite à l’interpellation de Sidi Bosso Koné, Sory aurait fait de l’attroupement devant la brigade de gendarmerie de Kalaban-coro et c’est suite à cela qu’il a été placé sous mandat de dépôt. Donc, pour  se venger de cela, il passe par l’association des détenteurs des parcelles à Kouralé dont il est le vice-président pour ternir l’image du sous-lieutenant Fousseyni Traoré.

En réponse  à ses détracteurs qui affirment  qu’il aurait reçu de parcelles avec les spéculateurs fonciers, le CB dément et met au défi ses détracteurs de dire le nom du spéculateur avec qui il a reçu  la parcelle.

Contrairement à ce que disent ses détracteurs, le sous-lieutenant Traoré entretiendrait  de très bonne relation avec les habitants de Kouralé.

A suivre

 

B. Guindo

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *