ACCUSÉE D’AVOIR TUE SON PROPRE ENFANT : LA COUR D’ASSISSES CONDAMNE NAMANY KEITA A (03) ANS FERMES

La Cour d’Assises de Bamako a vidé dans son audience d’hier jeudi 24 septembre 2020 le dossier qui opposait   Namany KEITA et le Ministère Public.  L’inculpée était poursuivie pour une affaire d’infanticide. Reconnue coupable d’avoir ôté la vie à son enfant issu d’une relation adultérine, Namany Kéita a été condamnée à 3 ans de prison ferme.

 

Selon les informations, dame Namany Keita est mariée et mère de (04) quatre enfants.  Son époux Kassim KONATE est en exil en Espagne donc elle entretient des relations extra conjugales avec un certain Sidiki DIARRA   dans le même quartier qu’elle. Et c’est ainsi, qu’elle finit par tomber enceinte. Rejetée et désespérée, elle se présenta à l’hôpital pour tenter de se débarrasser de cette grossesse mais le médecin lui interdit de ne pas tenter cette expérience vue que la grossesse était suffisamment avancée : (04) mois. Ainsi dans la nuit du Jeudi 11 Novembre entre 19 et 20 heures du soir, après avoir accouché seule d’un nouveau-né dans la maison de son mari   à Yirimadio ZRNY, elle le jeta dans la fosse septique.

A l’enquête préliminaire elle se mettait à solliciter la clémence de la justice. Elle a attendu le moment propice pour donner volontairement la mort à un nouveau-né. Elle a pris soin de ne pas (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2020

Gaoussou TANGARA

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *