Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Accusé d’enlèvement de mineure Oumar Sangaré est écroué au commissariat de Bougouni

Le commissariat de Bougouni a été alerté le mercredi 10 septembre dernier par la nouvelle de l’enlèvement d’une fillette de 13 ans du nom de Doussou Diallo dont les parents accusent Oumar Sangaré d’en être l’auteur. Ce dernier a été arrêté par le commissaire Boubacar Sow et ses éléments déterminés à faire baisser le taux de la délinquance dans la localité.

faits divers incroyable vrais

Alertés par la nouvelle de l’enlèvement, les éléments du commissariat de Bougouni en faction sur l’axe Bougouni-Yanfolila, ont mis la main sur le dénommé Oumar Sangaré en provenance de Kalana. Agé d’une vingtaine d’années, l’homme est né à Koualé dans la commune de Koumantou et est domicilié à Taraouléla dans la commune de Kalana. Il est accusé d’ enlèvement et de détournement de mineur sur la personne de Doussou Diallo âgée de 13 ans. Son arrestation est survenue après que les parents de la victime eurent alerté les forces de sécurité qui ont mené des recherches afin de retrouver l’enfant. Conduit au commissariat, sans détour, Oumar Sangaré a reconnu les faits. Modibo Diallo qui a informé la police de cette disparition de sa fille dit avoir appris que celle-ci entretient une liaison avec le nommé Oumar Sangaré. Une nouvelle qui l’a secoué et indigné. Il a révélé que Doussou Diallo a disparu en même temps que le jeune garçon le même jour.

 

 

Selon les explications du suspect Oumar Sangaré, la nommée Doussou a toujours eu un faible pour lui. Au point qu’elle a sollicité sa maman pour qu’elle puisse convaincre Oumar de l’épouser. C’est ainsi que le mardi 9 septembre aux environs de 8 h du matin, Doussou le retrouve chez lui en larmes au motif que son père veut la donner en mariage à un de ses cousins de Ségou. Face à cette situation, de commun accord, Oumar a alors décidé sans l’aval des parents de la petite de l’amener chez sa petite sœur à Bougouni avant qu’il ne s’entretienne avec les parents de Doussou. C’est sur le chemin du retour qu’il a été interpellé au poste de Police. Pour la petite Doussou, Oumar a demandé sa main auprès de ses parents. Son père Modibo Diallo, lui a dit d’attendre la fin de la saison sèche. Une façon pour lui de dissimuler son refus de donner la main de sa fille.

Donc, c’est à la suite d’une conversation téléphonique dans la nuit du lundi 8 septembre, qu’elle a surpris son père en train de demander à son interlocuteur d’envoyer la petite à Ségou pour se marier. C’est ainsi que le lendemain matin, elle s’est rendue chez Oumar pour lui exposer le problème.

 

 » C’est de plein gré que j’ai suivi Oumar chez sa sœur à Bougouni le temps pour lui de résoudre le problème avec mes parents et avancer sa dote. Je pense qu’il ne mérite pas qu’on le maltraite, puisqu’il n’a rien fait de mal  » a martelé la petite Doussou.

En attendant son jugement, Oumar Sangaré médite sur son sort à la prison de Bougouni.

 

F. Mah Thiam KONE

SOURCE: L’Indépendant
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.