ACCUSE D’APPARTENANCE A UN GROUPE DE COMBAT ET DE DETENTION ILLÉGALE D’ARMES DE GUERRE : LA COUR D’ASSISES CONDAMNE OULD BESHIR HAJI A LA RÉCLUSION CRIMINELLE A PERPÉTUITÉ ET A UNE AMENDE DE 10.000.000 F CFA

La Cour d’Assises a condamné, hier lundi 12 octobre 2020, au siège de la Cour d’Appel de Bamako, dans la Salle Aboubacar Sidibé, l’inculpé Ould Beshir Hadji    à la réclusion criminelle à perpétuité et au payement d’une amende de 10.000.000 F CFA

 

Selon les informations de l’arrêt de renvoi, c’est courant avril 2018, la force Barkhane combattait un groupe armé terroriste du nom de AL FURQAN dans le secteur de Bambara Maoudé. L’inculpé Ould Beshir HADJI était appréhendé au cours de cette opération. Dans ses déclarations contradictoires entre celles tenues lors de l’enquête préliminaire et devant le juge d’instruction, il admettait avoir été capturé sur un théâtre d’opération mais sans arme.

Mais auparavant il avait déclaré avoir été capturé par des islamistes à Ber à trois kilomètres du fleuve.   Mais devant le magistrat instructeur il soutenait avoir été capturé tout seul par la force Barkhane après avoir traversé le fleuve. Cependant il soutenait pendant tout le long des investigations n’avoir jamais détenu une arme de guerre. La demande de Bulletin N°2 du casier judiciaire est demeurée infructueuse, les renseignements fournis sur sa personnalité sont insuffisants pour décrire sa personnalité. On peut toutefois affirmer comme il résulte de l’examen mental qu’il ne présente aucune anomalie physique ou mentale de nature à influer sur sa responsabilité pénale. L’inculpé (…)

RETROUVEZ L’INTEGRALITE DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU MARDI 13 OCTOBRE 2020

Gaoussou TANGARA

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *