ESCLAVAGE AU SAHEL : Le phénomène comprend plusieurs formes dans la pratique

«L’esclavage moderne est une réalité au Sahel». C’est du moins ce que pense la Directrice générale de l’Agence Nationale de Lutte contre la traite des personnes et le trafic illicite des migrants au Niger. Le Mali et le Niger sont donc deux pays frappés par ce phénomène, explique la magistrate.

Selon elle, les différentes formes d’esclavage les plus courantes sont entre autres le travail forcé, la traite, l’asservissement par la dette ou encore la prostitution. «Les autorités des États du Sahel doivent prendre des dispositions pour mettre fin au phénomène de l’esclavage», a souhaité Mme Gogé Maïmouna Gazibo citée par Studio Tamani

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *