Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Quinzaine de l’environnement : l’ABFN ouvre le débat sur la situation du fleuve Niger

Dans le cadre de la Quinzaine de l’environnement lancée à Kayes depuis le 4 juin par le ministre en charge de l’environnement, l’Agence des Bassins du Fleuve Niger (ABFN) a organisé, le mercredi 8 juin 2016, une conférence débat à la maison des aînés. Le thème retenu était : « Le Programme National de Sauvegarde du Fleuve Niger, une vision pour un Mali émergent : Atouts et Perspectives ».  

fleuve niger neuf pays mali

La cérémonie d’ouverture de ladite conférence était présidée par le chef de cabinet du ministère de l’environnement, de l’Assainissement et du développement durable.  M. Chaga Coulibaly, pour la circonstance, était accompagné de monsieur Moussa Diamoye, directeur général adjoint de l’ABFN et non moins conférencier.

A l’ouverture, monsieur Chaga Coulibaly a rappelé que la quinzaine a pour objectifs prioritaires d’amener les maliens à accorder plus d’attention à la protection de leurs ressources naturelles et à celles de leur cadre de vie, ainsi qu’à la préservation de la diversité biologique, d’une agriculture mieux raisonnée et à la lutte contre la désertification et le changement climatique, par un changement de comportement pour aboutir à un développement durable de notre pays.

A ses dires, la quinzaine de l’environnement vise à marquer deux dates : celle du 04 juin, Journée Mondiale de l’Environnement, et celle du 17 juin, Journée internationale de Lutte Contre la Désertification. Le thème retenu cette année pour la journée du 04 juin est : « La lutte contre le commerce illicite de la faune et de la flore sauvage » ; et celui retenu pour la journée du 17 juin est : « Protégeons la planète. Restaurons les terres. Mobilisons-nous ».

Et cette conférence débat de l’Agence des Bassins du Fleuve Niger (ABFN) s’inscrivait dans le cadre de sa mission de sauvegarde du fleuve Niger. L’Agence est convaincue que la communication compte pour beaucoup dans le changement de comportement souhaité pour la préservation du fleuve et la gestion rationnelle de ses ressources dans une perspective de développement durable.

Le thème de cette année, selon le conférencier, est à la fois une suite logique à l’état des lieux dressé l’an dernier par rapport à l’état de dégradation du fleuve et un début de réponse à l’interrogation formulée, à savoir : quelles initiatives en réponses, pour que le fleuve continue à jouer ses principales fonctions ?

Rappelons que le Programme National de Sauvegarde du Fleuve Niger est un document stratégique élaboré sous l’égide du Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable avec l’implication de bien d’autres départements ministériels.  Ce Programme se veut le reflet de toutes les actions et initiatives de développement sur la portion nationale du parcours du fleuve Niger.

S.K. KONÉ 

Source : LE Flambeau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *