Propriété et responsabilité citoyenne : Les six communes de Bamako en compétition du 1er septembre au 30 novembre 2015

L’Agence de conseils en communication et événementiel «Tropicom», en partenariat avec le ministère de l’Environnement et de l’Assainissement et la mairie du District de Bamako, organise la 1ère édition du concours de propriété dénommé «Propriété et responsabilité citoyenne» entre les six communes de Bamako, du 1er septembre au 30 novembre 2015.

Cette information a été donnée par les organisateurs à la faveur d’une conférence de presse tenue le mercredi 13 mai 2015 à la Maison de la presse. Elle était animée par l’initiateur du projet, Moulaye Dioli Haïdara, accompagné par le directeur régional de l’assainissement, Seydou Ouologuem, et le représentant de la direction nationale de la santé.

 

Selon Moulaye Dioli Haïdara, ce projet se veut d’abord un complément aux efforts du gouvernement, des municipalités et emprunte la voie de l’éducation citoyenne à travers une action qui implique activement les populations bénéficiaires dans un environnement plus sain. Mais également, il se veut distinctif par son approche bâtie sur trois points, à savoir la compétition, le divertissement et la récompense.

 

En outre, le projet vise plusieurs objectifs. Il s’agit de stimuler les municipalités dans leurs efforts de lutte contre l’insalubrité ; de favoriser un environnement plus sain pour tous et l’émergence d’une population citoyenne et de montrer un visage plus attrayant de la capitale.

 

Aux dires de l’initiateur du projet, Moulaye Dioli Haïdara, ce concours est basé sur la pertinence d’un jury de professionnels des questions d’hygiène publique, environnementale et de l’urbanisme dont la mission consistera à sillonner les différentes municipalités participantes pour évaluer sur la base de critères préétablis.

 

Notons que les lieux prioritaires retenus pour l’entretien dans les municipalités participantes sont les espaces verts, les grandes artères, les centres sociaux ; les marchés, les écoles, les hôpitaux et les maternités.

Diango COULIBALY

source : Le Reporter

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.