Promouvoir la gestion responsable des forêts La nécessité d’un Conseil de Soutien de la Forêt au Mali

Le FSC (Forest Stewardship Council) ou  » Conseil de Soutien de la forêt  » est une organisation reconnue mondialement indépendante, non gouvernementale et à but non lucratif qui veut  » Promouvoir la gestion responsable des forêts mondiales « , c’est-à-dire garantir une gestion écologiquement appropriée, socialement bénéfique et économiquement viable, permettant de répondre aux besoins des générations actuelles et futures.

 

Elle vise une gestion forestière écologiquement appropriée, garantissant que la récolte des produits ligneux et non ligneux maintient la biodiversité de la forêt, la productivité et la fonctionnalité des écosystèmes.

Ainsi, pour une gestion responsable des forêts maliennes, le jeune Président de l’Union des Sociétés Coopératives des Exploitants et Producteurs Forestiers (UNSCEPF-COOPCA), Abdoulaye Konaté dit  »Kaou » souhaite ardemment qu’un Conseil de Soutien de la Forêt voit le jour au Mali.

Il a exprimé cette idée à l’occasion d’une grande cérémonie de reboisement, le 23 septembre 2019, à Sévaré. Pour cela, il désire bénéficier de l’accompagnement technique, économique et administratif pour les besoins de la cause.

Préoccupé par l’accélération de la déforestation, la dégradation de l’environnement et l’exclusion sociale, ce Conseil va prendre en compte les attentes des populations afin d’accompagner le gouvernement dans la gestion de nos forêts. Il s’agira de dégager une synergie d’actions avec les autorités afin que la gestion forestière, socialement bénéfique, aide les populations locales et la société dans son ensemble à jouir des avantages à long terme et motive également les populations locales à préserver les ressources forestières et à adhérer à des plans de gestion à long terme.

La gestion forestière économiquement viable signifie que les opérations forestières sont structurées et gérées de manière à être suffisamment rentables, sans toutefois générer de profit financier au détriment de la ressource forestière, l’écosystème ou des communautés affectées. Le but est d’assurer que la production de bois ou d’un produit à base de bois respecte les procédures garantissant la gestion durable des forêts.

Notons que l’Union des Sociétés Coopératives des Exploitants et Producteurs Forestiers (UNSCEPF-COOPCA), que préside Abdoulaye Konaté dit  »Kaou » a pour objectifs, entre autres, de développer l’exploitation forestière, de veiller au respect des plans d’aménagement, commercialiser les produits de l’exploitation forestière et de faciliter les liens avec les institutions financières et les partenaires au développement.

Alassane DIARRA

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *