Lutte contre la déforestation au Mali : La SGFAHC sort la grande artillerie

Dans le cadre du partenariat entre la Direction régionale des eaux et forêts de Kayes et la Société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé (SGFAHC), il est prévu, cette année, la production de 405 000 plants et la récolte de 30.000 noix de rônier. Les deux structures procèderont également, cette année, au reboisement de 800 hectares de plantations dans la région de Kayes.

Le lancement de cette campagne régionale, qui s’inscrit dans le cadre de la campagne nationale de reboisement, a eu lieu le mercredi dernier dans la forêt classée de Paparah dans la commune rurale de Liberté Dembaya, sous la présidence du gouverneur de la région de Kayes, Baye Konaté. Le représentant de la SGFHAC, Baya Yaya était présent.

Placée sous le thème «Changeons de comportement pour réussir la lutte contre les effets du changement climatique», l’édition 2018 de la campagne régionale  de reboisement à Kayes  vise à lutter contre la dégradation des ressources naturelles affectant le cadre de vie des populations locales.

Pour lutter contre ces phénomènes, l’édition 2018 de la campagne régionale de reboisement à Kayes a enregistré la participation de la Société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé (SGFAHC). Cette société a décidé, cette année, d’apporter sa contribution à la protection des forêts dans notre pays, à travers la plantation de 3000 de pieds d’arbres sur 5ha, et la réalisation d’un château d’eau dans la forêt classée de Paparah.

Cette année à Kayes, la campagne régionale de reboisement prévoit entre autres la production de 405 000 de plants toutes espèces confondues, la récolte de 30.000 noix de rônier, le reboisement de 800 ha toutes plantations confondues, la mise en œuvre de 50 plans d’aménagement de massifs forestiers.

Pour Baya Yaya, représentant de la SGFHAC, sa société cherche, à travers cette action, à apporter sa contribution dans la lutte contre la déforestation entreprise par les autorités du Mali. Il a aussi  rassuré le gouvernement du Mali de son engagement à leurs côtés pour la protection des forêts.

Le gouverneur de la région de Kayes, Baye Konaté, a insisté sur la nécessité d’informer et de sensibiliser les populations sur les risques liés à la déforestation, qui menace l’équipe écologique, dont les corollaires sont la perte de la biodiversité et l’accentuation des effets néfastes du réchauffement climatique. Il a également souligné la détermination des plus hautes autorités du Mali à lutter contre le changement climatique.

La société de gestion forestière Abdoulaye Halidou Cissé a été créée en 2016 par un groupe d’exploitants de bois, qui ont décidé de s’engager sur la voie de l’exploitation durable des ressources forestières afin de lutter contre le changement climatique. Elle travaille dans le strict respect de la loi 028 du ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, qui interdit toute exploitation du  bois en dehors des zones soumises au plan d’aménagement. Elle emploie environ 4000 personnes.

De sa création à nos jours, la SGFAHC a reboisé et clôturé des espaces dans plusieurs localités dans la région de Kayes, qui sont entre autres Benda (2h), Bibilla (4ha), Paparah (5ha), Wologo (2h). Il est également prévu le reboisement et la clôture par la SGFAHC de 2ha à Garoudji, 2ha à Liberté et 2 à Kita. La société est basée à Bamako à Sotuba dans la zone industrielle. Sa devise est : Notre forêt-Notre économie-Notre avenir.

Abdrahamane Diamoutènè

 

Source: Le Débat

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *