Kalabancoro : L’association « Sigidasanuya » s’engage pour l’assainissement de la commune

Jeune association féminine, « Sigidasanuya » est un regroupement  à but non lucratif. Cette association a pour objectif l’assainissement de la commune de Kalabancoro. Les jeunes,  les femmes, les vieilles femmes  sont les membres constituants de ce regroupement.

Le 8 mars 2018 est la journée internationale de la défense des  droits des femmes. Chaque femme, chaque regroupement essaye de se faire valoir. C’est dans ce cadre que se situent les activités de « Sigidasanuya ». Ce terme désigne la propreté du quartier ou de la commune.

Ce regroupement de jeunes filles et de vieilles femmes, créé le 13 mars 2017, a initié dans le cadre du 8 mars une activité  de nettoyage de la voie principale reliant Kalabancoro au centre-ville.  Ils sont des milliers à être au rendez-vous pour dégager le goudron des grains de sable. Approchée  par les journalistes du journal Le Pays, la présidente de l’Association Madame Traoré Mama Cissé confie : « Nous sommes sortis aujourd’hui pour nettoyer le goudron. Les nombreux grains de sable qui gisent sur cette voie sont la cause de beaucoup d’accidents. Nombreux sont les motocyclistes qui tombent dus à ces saletés. »

Comme son nom l’indique, c’est une « association apolitique » ayant pour dessein l’assainissement de la commune. Aux dires des membres de ce regroupement, chaque dimanche et chaque mercredi, ils organisent des séances d’assainissement à l’intérieur de la commune. Celles-ci datent depuis la création de l’association.

Pour leurs travaux, tous les membres cotisent pour acheter les matériels d’assainissement (balaies, râteaux, brouettes, etc.). Toutefois, pour cette séance du 8 mars, la mairie met à la disposition de l’association un camion-benne ainsi que d’autres équipements de travail. « D’habitude, c’est nous-mêmes qui achetons nos matériels de travail, mais pour cette fois-ci, nous avons été voir le maire. Celui-ci a mis à notre disposition des brouettes, un camion-benne pour le ramassage des ordures », affirme la présidente.

Au sein de cette association, il existe une coopérative d’aide aux femmes. Chaque lundi, elles se réunissent pour cotiser en raison de 50F. La somme collectée est remise à un membre. Pour la rembourser, c’est avec intérêt. Ceux-ci assurent le bon fonctionnement du regroupement. Outre cela, il existe une cotisation hebdomadaire de 1000 F. Cette somme collectée se divise en deux : une partie dans la caisse et l’autre est partagée entre tous les membres afin de leur permettre de mener de petites activités lucratives.

Cette journée de salubrité a pour but de montrer la présence réelle des femmes dans la société. Elles ne sont pas que mères de famille, elles peuvent également mener des activités concrètes. Le nettoyage de cette route principale sera dorénavant inscrit parmi leurs activités. Il reste à voir selon quel rythme elles pourront la mener. Il convient de comprendre qu’il s’agit d’une zone qui se situe hors du champ d’intervention de Ozone Mali.

Fousseni Togola

Source: Le Pays-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *