Journée de reboisement de la Cité universitaire de Kabala : Plus de 1000 pieds d’arbres plantés dans la cour

Sous la présidence de la première dame, Keita Aminata Maïga, s’est déroulée, le lundi 28 août 2017, la cérémonie du lancement de la journée de reboisement de la Cité universitaire de Kabala.

keita aminata maiga premiere dame malienne journee reboisement plante arbre maire cite kabala

C’était en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr. Assétou Founè Samaké ; le ministre de la Promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Traoré Oumou Touré ; du Directeur général du Centre national des œuvres universitaires du Mali (CENOU) ; du maire de la Commune rurale de Kalaban Coro, Tiécoura Hamadoun Diarra ; du Secrétaire général du Bureau de Coordination de l’Association des élèves et des étudiants du Mali (AEEM), Abdoul Salam Togola ainsi que plusieurs personnalités.

Retenons que cette journée de reboisement de la Cité universitaire de Kabala est une initiative du  Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du Centre national des œuvres universitaires du Mali (CENOU) qui a permis de planter environ 1000 pieds d’arbres dans la cour de ladite cité .
Dans ses mots de bienvenue, le Maire de la Commune de Kalabancoro, Tiécoura Hamadoun Diarra, a salué la présidente de la Fondation AGIR et la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour cette belle initiative qu’il promet d’appuyer car elle rentre dans le cadre de la protection de l’environnement et de la lutte contre la déforestation et le déboisement. Il dit qu’il ne ménagera aucun effort pour entreprendre des actions de ce genre, tant bénéfiques pour les étudiants que pour le climat. Aussi, il a sollicité l’engagement des habitants de la commune dans la lutte contre les effets des changements climatiques. Après le maire, c’était le tour du Secrétaire général du Bureau de la Coordination de l’AEEM, Abdou Salam Togola, de rassurer qu’en tant que futurs occupants des lieux,« C’est un devoir pour les étudiants de l’entretenir et de le préserver ». Il a paraphrasé en disant que Celui qui a planté un arbre n’a pas vécu inutilement. Il a dit que l’AEEM n’ignore pas les problématiques du changement climatique qui est en totalité dû à la déforestation, la coupe abusive des arbres, les incendies, les usines, etc.
« C’est un honneur pour moi de vous recevoir aujourd’hui à la Cité universitaire de Kabala en vue de marquer notre contribution à la campagne de reboisement lancée le 20 juin dernier sous l’égide du Ministère de l’Environnement, de l’assainissement et du développement durable », a introduit le Pr. Assétou Founè Samaké, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Elle a remercié la première dame Keita Aminata Maïga pour avoir parrainé cette journée qui prouve également son engagement pour la cause de la jeunesse malienne, pour l’amélioration du cadre de vie de la population et pour la sauvegarde de notre univers. « A travers cet acte, nous voulons manifester aussi notre détermination à contribuer à la restauration de notre écosystème dégradé, un grand engagement pris par le gouvernement depuis 1995 à travers la campagne nationale de reboisement dénommée opération pour un Mali vert », a-t-elle évoqué. Selon la ministre Samaké, le choix de la cité universitaire de Kabala pour abriter cette cérémonie n’est pas fortuit car il faut sensibiliser les étudiants sur le réchauffement climatique auquel on assiste depuis plusieurs décennies et qui a pris sa source dans les pratiques humaines néfastes dont le défrisement, les coupes abusives et autres activités humaines. Au dire du ministre, l’opération de reboisement est symbolique et cela doit inciter les populations de planter les arbres chaque fois que l’opportunité se présente et aussi de les entretenir. « Le reboisement est un acte humaniste. Celui qui entretien un arbre aura fait autant que celui qui l’a planté. Chers étudiants, cette cité vous appartient et l’entretien de ses arbres vous appartient. La sauvegarde de cet endroit est un devoir », a-t-elle conseillé.
Avant, il a eu la visite guidée du campus universitaire, puis la plantation symbolique d’un Ficus Geida, non loin de la cafétéria de la Cité universitaire. La première dame Keita Aminata Maïga a remercié le gouvernement chinois pour son appui à l’enseignement supérieur du Mali et pour son soutien constant à notre pays pour son émergence. Elle a aussi félicité le ministre en charge de l’Enseignement supérieur pour cette initiative éducative et citoyenne qui participe de la mise en œuvre des politiques stratégiques pour la protection de l’environnement, ainsi que la préservation de la biodiversité.
Retenons que la Cité universitaire de Kabala est bâtie sur une superficie de 103 hectares ; elle comporte une zone résidentielle, une zone destinée aux cours et une zone pour abriter le CENOU destinée à accueillir les étudiants. Le Gouvernement a bénéficié du soutien financier de la République Populaire de Chine pour réaliser ces œuvres.
Seydou Karamoko KONE
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *