Delta intérieur du fleuve Niger: Le PREEFN pour relever les défis urgents !

Accompagné de ses homologues du Plan et de l’Aménagement du Territoire ainsi que de l’Energie et de l’Eau, la ministre de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable, Mme Keïta Aïda M’Bow, a procédé au lancement officiel du projet de réhabilitation économique et environnement du fleuve Niger le jeudi 24 janvier au Grand Hôtel de Bamako. L’évènement a enregistré la présence du représentant de la Banque Mondiale, Christophe Lemière et plusieurs autres personnalités.

Contribuer au développement économique et environnemental intégré dans la zone du Delta intérieur du fleuve Niger, tel est l’objectif assigné à ce projet.
En prenant la parole, la ministre M’Bow a souligné que ce projet est le fruit d’une très bonne collaboration entre le gouvernement malien et la Banque Mondiale. En effet, dit-elle, l’assistance technique et financière de la Banque Mondiale a été déterminante dans la préparation de ce projet et cela a été reconnu par les plus hautes autorités.
Soutenant que le Projet de Réhabilitation Economique et Environnementale du Fleuve Niger (PREEFN) est une aubaine pour le fleuve Niger, c’est pourquoi, elle a donné l’assurance qu’il apportera des réponses à des défis majeurs du sous bassin du Delta intérieur.

Par ailleurs, elle a tenu à remercier l’ensemble des partenaires techniques et financiers. A ce niveau, elle a proposé de constituer un pool dont la Banque Mondiale pourrait être désignée chef de file, en vue d’une opération similaire dans le sous bassin du Niger supérieur au Mali.

Selon elle, ce sous bassin constitue la source maîtresse du fleuve Niger au Mali et l’amélioration des conditions hydrologiques sera sans nul doute une garantie de la durabilité des actions du PREEFN dans le Delta intérieur.
Dans sa brève intervention, M.Lemière de la Banque Mondiale dira que la mise en œuvre de ce projet dans la zone spécifique du pays qui traverse des situations d’insécurité est une réponse pour améliorer les conditions de vie des populations et renforcer la cohésion sociale.

Face à cette importance, il a rassuré que sa structure ne ménagera aucun effort pour la réussite de ce projet.

Par Fatoumata Coulibaly

LE SURSAUT

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *