Campagne Agricole 2014-2015 : L’horizon plein d’espoir !

 

champs cultivateur campagne agricolePour faire le bilan sommaire de la composante « hivernage » de la campagne agricole 2014-2015 et amorcer les préparatifs de celle de 2015-2016, les acteurs du monde agricole ont organisé deux journées de concertation nationale le weekend dernier dans l’enceinte de la Direction Nationale de l’agriculture. C’était sous la présidence du Secrétaire Général du Ministère du développement Rural, M. Daniel Klema, représentant le ministre.

La rencontre visait à analyser de façon objective le déroulement de la campagne agricole à travers ses principaux axes et permettre de mettre à la disposition des décideurs une somme d’informations pour la prise éventuelle de décisions relatives à la sécurité alimentaire, gage de stabilité et de sécurité sociale.

Dans ses propos liminaires, le Secrétaire Général du Département a tout d’abord adressé toutes les reconnaissances du gouvernement aux partenaires du Mali qui ont fortement contribué  à la mise en œuvre du plan de campagne agricole à travers des appuis en intrants agricoles, notamment 890 tonnes de semences de céréales, 14 tonnes de semences légumineuses et 3325 tonnes d’engrais minéraux.

A l’adresse des acteurs maliens le Segal Klema, mettra l’accent sur le mode de gestion rationnelle, efficiente et soutenable de la subvention accordée aux intrants agricoles, en termes d’approche de « filières agricoles et de chaine de valeurs » pour un meilleur ciblage.

Il ressort des analyses que, globalement, la campagne agricole 204-2015 a été satisfaisante. Elle doit ses résultats à plusieurs facteurs.

En effet, la mise en œuvre du plan de campagne agricole 2014-2015, adopté le 05 mai 2014 par le conseil supérieur de l’Agriculture, a commencé dans des conditions socio-économiques favorables, marquées par une situation alimentaire normale. Une mise en œuvre qui a nécessité la participation active de tous les acteurs, notamment les services de l’Etat, la profession agricole, les opérateurs économiques, fournisseurs d’intrants agricoles, les projets et programmes, les ONG et les partenaires au développement.

A l’encadrement des producteurs agricoles, ceux-ci ont bénéficié d’un appui conseil rapproché et de qualité pour la rationalisation des engrais subventionnés. Quant à la  logistique, le gouvernement a doté à travers le budget national, certains agents d’encadrement de motos et de kits en vue d’une meilleure exécution de leurs tâches.

Au titre de la subvention d’intrants agricoles, on peut noter la baisse des prix, décidée par le chef de l’Etat. Cette mesure a concerné la cession du sac à 50 kg d’engrais minéraux subvention à 11 000fcfa au lieu de 12 500 f. A cela s’ajoutent, la subvention aux intrants de l’élevage et de pêche et la consécration à hauteur de 15% du budget national au secteur du Développement Rural.

Le tout marqué par des pluies abondantes et régulières. Au compte de la troisième décade du mois de juillet jusqu’au mois d’octobre permettant ainsi, aux principales cultures de boucler leurs cycles végétatifs, aux pâturages de se reconstituer, aux points d’abreuvement d’être remplis, au plans d’eau d’être pourvus.

 

Daniel Kouriba    

Source: Tjikan

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.