Assainissement : UNE NOUVELLE INITIATIVE POUR LE DISTRICT DE BAMAKO

Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme d’action gouvernementale 2014-2018, le ministère de la Femme, de l’Enfant et de la Famille a initié un projet dénommé « Gérons notre commune ». Il s’agit d’une initiative visant à amener les femmes à s’impliquer dans la vie publique locale, à travers la mise en place d’assemblées féminines consultatives auprès des exécutifs des collectivités décentralisées.

assainissement-nettoyage-ordure-dechet-ville-propre-bamako

La démarche est également destinée à promouvoir la coopération féminine dans le cadre de la commune et à favoriser l’implication des communautés dans la gestion des équipements urbains, notamment les marchés et les bornes fontaines. Il faut dire que l’assainissement en général et la gestion des déchets en particulier constitue un problème majeur et urgent à résoudre dans notre pays. C’est dans ce contexte que le ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Sangaré Oumou Ba a donné le premier coup d’envoi d’une opération dénommée « Bamako ville propre », samedi dernier. La cérémonie de lancement a lieu à Médina-Coura en Commune II du District de Bamako. C’était en présence de son collègue de la Jeunesse et de la Construction citoyenne Amadou Koïta, du maire de la Commune II Youssouf Coulibaly, de la directrice régionale de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille du District, Mme Kanouté Awa Doumbia. Cette opération consiste à rendre Bamako propre en vue du sommet Afrique-France prévu dans quelques semaines. Pour ce faire, il est prévu la valorisation des pratiques traditionnelles positives par l’utilisation des poubelles protégées et l’organisation des journées synchronisées pour assainir les lieux publics et les grandes artères. L’objectif visé par cette initiative est d’impliquer les femmes et les jeunes dans l’assainissement et la gestion des déchets ; d’amener les femmes et les jeunes à un changement de comportement en matière d’hygiène et d’assainissement ; d’amener les femmes et les jeunes à entreprendre des journées de salubrité et à les étendre sur l’ensemble du territoire national. « A travers ce projet, nous voulons revaloriser le travail collectif en mobilisant les femmes et les jeunes au profit de l’assainissement », a expliqué Mme Kanouté Awa Doumbia. Les endroits ciblés par le programme sont les devantures des maisons, les voies publiques internes, les marchés et les lieux publics. Chaque commune sera dotée en matériel d’assainissement. Le ministre Koïta a exhorté les jeunes à s’impliquer davantage pour la réussite de cette action. Pour assurer la participation active de tous à cette activité, certaines actions sont prévues au profit des différentes composantes de la population. Il s’agit entre autres de la formation, de la sensibilisation, de l’organisation des journées de salubrité et de concours entre les communes, du recyclage des déchets, et de l’instauration de prix pour les meilleures initiatives individuelles.

Babba B. Coulibaly

Source : L’Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *