Alliance globale pour la résilience au Sahel et en Afrique de l’Ouest: Le Mali valide le document «Plan Stratégique» 2015 – 2035

Porter à l’attention des membres de la Plateforme appelée “Comité de Dialogue Inclusif”, les axes stratégiques retenus à l’occasion des différentes rencontres menées depuis le démarrage de la formulation des Priorités Résilience Pays (PRP) du Mali; requérir les avis de toutes les parties prenantes pour la finalisation du document; procéder à la validation du document Plan Stratégique 2015 – 2035, pour permettre au Mali de disposer d”un document cadre de référence, en vue de fédérer toutes les actions de renforcement de la résilience des populations les plus vulnérables à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

ousmane kone ministre sante hygiene publique

Tels étaient les objectifs d’un atelier tenu la semaine dernière au CICB. Organisé par le ministère du Développement Rural, a regroupé l’ensemble des parties prenantes au processus, lesquelles sont membres de la Plateforme multisectorielle et multi-acteurs chargée du pilotage du processus de “Dialogue Inclusif Pays” ayant abouti à la formulation des “Priorités Résilience Pays” du Mali.

Cette Plateforme est désignée sous le nom de “Comité de Dialogue Inclusif”. Il était présidé par le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, Ousmane Koné, assurant l’intérim de son homologue du Développement Rural. Ce dernier avait à ses côtés les représentants des ministères impliqués dans la mise en œuvre des activités inscrites dans les quatre piliers de l’Alliance, de la société civile et des partenaires techniques et financiers.

D’ailleurs, tout en saluant l’initiative ayant abouti à leur association, le représentant de cette société civile, Mamadou Lamine Coulibaly, a insisté sur la mise en œuvre du programme, qui doit selon lui être déjà à l’élaboration. Selon lui, la mise en œuvre efficiente de ce projet ne laissera aucune chance à la faim au Mali.

Dans son discours de lancement, le ministre Ousmane Koné a rappelé le processus qui a abouti à l’élaboration de ce plan. Il a notamment expliqué que les pays d’Afrique de l’Ouest se sont engagés à renforcer la résilience de leurs populations les plus vulnérables, à travers la constitution d’une Alliance Globale pour la Résilience (AGIR) au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

C’est dans ce cadre que l’Alliance a été scellée officiellement le 6 décembre 2012 à Ouagadougou, dans le cadre de la 28ème réunion annuelle du Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA) et s’est traduite par l’adoption d’une Déclaration portant création d’un partenariat politique dans la durée sur la résilience, au bénéfice des initiatives sahéliennes et ouest-africaines.

Bâtie autour de l’objectif «Faim zéro» d’ici 20 ans, elle a vocation à fédérer les efforts des acteurs de la région et de la communauté internationale autour d’un cadre commun et partagé de résultats.

Pour Ousmane Koné, le Mali s’est engagé sur cette voie et a confirmé son engagement au cours de la rencontre des membres de l’Alliance qui s’est tenue lors de la 29ème réunion annuelle du RPCA, à Abidjan fin novembre 2013.

 

Yaya Samaké

Source: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *