13e session du CA de Mali-météo : le budget 2019 exécuté à 50,52%

L’Agence nationale de la météorologie (MALI-METEO) a tenu, le lundi 9 septembre 2019, la 13ème session ordinaire de son conseil d’administration. Pour l’exercice 2019, les crédits notifiés ont été engagés à hauteur de 50, 52%, à la date du 30 juin 2019.

La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre des Transports et de la Mobilité Urbaine, Ibrahim Abdoul Ly, en présence du directeur général de l’Agence nationale de la météorologie (MALI-METEO), Djibrila A. Maïga.

Au cours de cette 13ème session du conseil d’administration de l’Agence nationale de la météorologie, les administrateurs ont examiné le procès verbal de la 12ème session; le rapport d’activités et l’état d’exécution budgétaire au 31 décembre 2018. Les administrateurs ont traité le rapport du commissaire au compte sur le compte de gestion de l’exercice 2018; l’état d’exécution du programme d’activités au 30 juin 2019 ainsi que le budget y afférent.

Ainsi, il ressort que concernant le budget de l’exercice 2018 que les crédits ouverts ont été exécutés à 96, 74%. Quant à l’exercice 2019, les crédits ont été engagés à hauteur de 50, 52% à la date du 30 juin 2019.

Depuis la dernière session de son conseil d’administration, l’Agence nationale de la météorologie a réalisé plusieurs activités qui sont, entre autres, la poursuite de la modernisation des infrastructures météorologiques de base, l’amélioration et la diversification des services météorologiques pour la sécurité des personnes et de leurs moyens de subsistance, l’organisation d’un atelier d’information et de sensibilisation sur les mécanismes d’alertes précoces ainsi que sur la prévision saisonnière, Édition 2019, à l’endroit des députés, des usagers fluviaux, des secteurs du développement rural et des médias.

Le ministre des Transports et de la Mobilité Urbaine, Ibrahima Abdoul Ly, a insisté sur la nécessité de renforcer les capacités de l’Agence nationale de la météorologie afin, dira-t-il, de lui permettre de répondre aux besoins de plus en plus croissants des utilisateurs d’informations climatiques, en vue d’accroître la résilience des usagers. “La modernisation des services météorologiques pour renforcer les mesures de résilience face aux changements climatiques conformément à l’accord de Paris, constitue une action majeure du programme d’action du gouvernement notamment, l’axe relatif à l’environnement, le changement climatique et le développement durable, issu de la lettre de mission du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta”, a-t-il déclaré….Lire la suite sur Aumali

Abdrahamane Diamouténé

Source: L’indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *