Enlèvement du Pr. Clément Dembélé : Les organisations de la société civile sortent de leur silence et exige sa libération

DECLARATION DE LA COALITION DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE POUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION ET LA PAUVRETE (COSCLCCP) SUITE A L’ENLEVEMENT DU Pr CLEMENT DEMBELE

La Coalition des Organisations de la Société Civile pour la Lutte contre la Corruption et la Pauvreté (COSCLCCP) a appris avec stupeur l’enlèvement du Pr Clément DEMBELE par des hommes armées le samedi, 09 mai 2020 vers 14 heures près de son domicile.
La Coalition condamne avec la dernière énergie cet acte qui viole la constitution du Mali en ses articles 1er, 2, 3, 4, 5, 6 et 10.
La Coalition demande au Président de la République, Chef de l’Etat et Gardien de la Constitution d’instruire aux services de sécurité le respect strict des dispositions de la Constitution. Elle informe l’opinion nationale et internationale que depuis l’enlèvement de Mr Clément DEMBELE, il n’a eu droit ni à un avocat, ni à la visite de sa famille et ses camarades de lutte, toute chose qui viole le respect des Droits Humains. A cet effet, la Coalition exige sa libération immédiate et inconditionnelle.
La Coalition interpelle le gouvernement sur la multiplication des cas d’enlèvements et le risque de dérives que cela pourrait engendrer et lui exige de sortir de son mutisme sur ces cas d’abus.
La Coalition invite tous les défenseurs de droit, les acteurs de la société civile, les partenaires du Mali, à rester mobilisés pour garantir les acquis de la démocratie très chèrement gagnés, sous le compte de multiples sacrifices.

Le Président P/O
Ahmed Sékou DIALLO
Secrétaire Général

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *