Engagement Citoyen : l’ONG ARGA Mali ouvre le débat en commune I

« La citoyenneté active est l’une  des  conditions nécessaires pour la réussite de toutes initiatives de développement à tous les niveaux avec un engagement citoyen »

C’est en ses termes que le coordinateur du projet  Wash et Education de l’Alliance pour  Refonder la Gouvernance en Afrique (ARGA- Mali) Mama  Traoré a donné le ton d’une série de causerie débat en commune I du district de Bamako. C’était  ce  mercredi 02 janvier 2018 en présence des élus de la commune, les chefs coutumiers, la plateforme« Besse » et les  membres des deux associations.

Ces causeries débats ont pour objectifs  d’améliorer la gouvernance  locale   dans le domaine du Wash et de l’éducation d’une part, et d’autre part sensibiliser la population pour un changement de comportement.

Pour ce faire trois  associations de la  commune I à savoir  l’Association  Dougou-yelen de Sikoro  l’association des femmes de Banconi Flabougou  et les femmes de la coopérative  « Tiessiri » du secteur 1 de Djelibougou ont partagé leurs expériences.

Selon Mama Traoré   de l’ONG ARGA Mali, cette causerie débat en commune I du district de Bamako, s’inscrit dans le cadre  du Programme d’Engagement Civique (PEC) financé par l’USAID ET  FHI 360 pour une durée de trois ans.

En prenant la parole  au nom du conseil communal  Daouda Simpara maire de Banconi a remercié les initiateurs de cette causeriedébat.

«  Aujourd’hui s’il y a une équation difficile à résoudre  dans la commune c’est bien sur la question relative à l’assainissement et  à l’éducation. Avec cette initiative  l’ONG ARGA Mali nous  aide vraiment et l’engagement citoyen implique une prise de conscience des populations et un changement de comportements »,explique –t-il.

Poursuivant son intervention il rappelle à cet effet :« les jeunes femmes et hommes qui représentent 60% de la population malienne, constituent la principale force  qui peut  impulser le changement et un nouveau départ pour un Mali émergent ».

Quand au nom de la plateforme « Bese » c’est   Souleymane Dembélé,  le coordinateur qui   a axé son intervention sur le changement de comportement si les citoyens  veulent  que la commune I soit une référence en matière d’assainissement.

Il n’a pas manqué de demander aux deux associations à savoir  Dougouyelen de Sikoro et  l’association des femmes de Banconi  Flabougou  de  redoubler d’effort en sensibilisant d’avantage la population sur les dangers de l’insalubrité et l’absencerépétée des enfants à l’école.

Pour sa part Mme Sidibé  Djenebou  Samake présidente de l’association des femmes de Banconi  et Fassery Noumogo secrétairegénéral de l’association  « Dougouyelen » de Sikoro  et  Fatoumata Traoré ont tous exprimé leurs joies   sur le choix porté de participer à cette rencontre.

C’est pourquoi ses deux associations ont pris l’engagement de tous mettre en œuvre dans  la commune pour un changement de comportement  des jeunes dans le domaine de l’assainissement et de l’éducation.

Pour cette mission les responsables de ces associations  ont exprimé  le soutien de l’ONG ARGA Mali, la mairie de la commune I et les personnes de bonnes volontés.

 

« La citoyenneté active est l’une  des  conditions nécessaires pour la réussite de toutes initiatives de développement à tous les niveaux avec un engagement citoyen »

C’est en ses termes que le coordinateur du projet  Wash et Education de l’Alliance pour  Refonder la Gouvernance en Afrique (ARGA- Mali) Mama  Traoré a donné le ton d’une série de causerie débat en commune I du district de Bamako. C’était  ce  mercredi 02 janvier 2018 en présence des élus de la commune, les chefs coutumiers, la plateforme« Besse » et les  membres des deux associations.

Ces causeries débats ont pour objectifs  d’améliorer la gouvernance  locale   dans le domaine du Wash et de l’éducation d’une part, et d’autre part sensibiliser la population pour un changement de comportement.

Pour ce faire trois  associations de la  commune I à savoir  l’Association  Dougou-yelen de Sikoro  l’association des femmes de Banconi Flabougou  et les femmes de la coopérative  « Tiessiri » du secteur 1 de Djelibougou ont partagé leurs expériences.

Selon Mama Traoré   de l’ONG ARGA Mali, cette causerie débat en commune I du district de Bamako, s’inscrit dans le cadre  du Programme d’Engagement Civique (PEC) financé par l’USAID ET  FHI 360 pour une durée de trois ans.

En prenant la parole  au nom du conseil communal  Daouda Simpara maire de Banconi a remercié les initiateurs de cette causeriedébat.

«  Aujourd’hui s’il y a une équation difficile à résoudre  dans la commune c’est bien sur la question relative à l’assainissement et  à l’éducation. Avec cette initiative  l’ONG ARGA Mali nous  aide vraiment et l’engagement citoyen implique une prise de conscience des populations et un changement de comportements »,explique –t-il.

Poursuivant son intervention il rappelle à cet effet :« les jeunes femmes et hommes qui représentent 60% de la population malienne, constituent la principale force  qui peut  impulser le changement et un nouveau départ pour un Mali émergent ».

Quand au nom de la plateforme « Bese » c’est   Souleymane Dembélé,  le coordinateur qui   a axé son intervention sur le changement de comportement si les citoyens  veulent  que la commune I soit une référence en matière d’assainissement.

Il n’a pas manqué de demander aux deux associations à savoir  Dougouyelen de Sikoro et  l’association des femmes de Banconi  Flabougou  de  redoubler d’effort en sensibilisant d’avantage la population sur les dangers de l’insalubrité et l’absencerépétée des enfants à l’école.

Pour sa part Mme Sidibé  Djenebou  Samake présidente de l’association des femmes de Banconi  et Fassery Noumogo secrétairegénéral de l’association  « Dougouyelen » de Sikoro  et  Fatoumata Traoré ont tous exprimé leurs joies   sur le choix porté de participer à cette rencontre.

C’est pourquoi ses deux associations ont pris l’engagement de tous mettre en œuvre dans  la commune pour un changement de comportement  des jeunes dans le domaine de l’assainissement et de l’éducation.

Pour cette mission les responsables de ces associations  ont exprimé  le soutien de l’ONG ARGA Mali, la mairie de la commune I et les personnes de bonnes volontés.

 

Mohamed Kanouté

Mali 24

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *