Emploi et formation professionnelle : LES JEUNES RURAUX EN APPRENTISSAGE

Le secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle Soumana Sato, a ouvert, les travaux de la session de formation des formateurs en méthodologie « Ecoles pratiques d’agriculture et apprentissage à la vie pour les jeunes » (en anglais JFFLS).

maouloud ben kattra ministre formation professionnelle emploi

L’activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Contribution à l’insertion professionnelle et au renforcement de la résilience des jeunes en milieu rural dans le centre sud au Mali » financé par le Luxembourg dans le cadre du Programme indicatif de coopération (PIC III, 2015-2019). La rencontre qui durera deux semaines se tient au Centre de formation forestier de Tabacoro.
Notre pays, pour rappel, s’est fixé comme ambition une stratégie de croissance plus stable et créatrice d’emplois durables. Cette stratégie de croissance est axée sur le secteur agro-sylvo-pastoral et la diversification agricole. Elle définit aussi et surtout la formation et l’insertion professionnelle notamment celle des jeunes chercheurs d’emplois, comme l’une des priorités du gouvernement. Cette stratégie bénéficie de l’appui de nombreux partenaires au développement dans notre pays.
Ainsi, le projet « Contribution à l’insertion professionnelle et au renforcement de la résilience des jeunes en milieu rural dans le centre sud au Mali » est mis en œuvre par la FAO sous la tutelle du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle en collaboration avec le ministère de l’Agriculture, de SOS-faim et du bureau international du Travail.
Le projet se propose de répliquer dans la zone de concentration Sud du PIC III que sont les régions de Ségou (cercle de Ségou, San, Tominian, Bla) et Sikasso dans le cercle de Yorosso, une approche novatrice des jeunes et de leur insertion basée sur l’approche « Ecoles pratiques d’agriculture et apprentissage à la vie pour les jeunes ». Le projet favorise aussi le partenariat public-privé comme approche intégrée de renforcement de capacités et d’insertion professionnelle des jeunes des zones rurales dans les chaînes de valeur agroalimentaires porteuses. Ce projet, explique Soumana Satao, contribuera aussi à la création d’au moins 200 nouveaux emplois et à l’amélioration de la qualité d’environ 500 emplois pour les jeunes femmes et hommes ruraux. La présente session de formation, dit-il, permet de renforcer les compétences nationales sur la méthodologie JFFLS liée aux filières riz, sésame et fonio à travers la formation de 30 agents des services techniques de l’Etat et des organisations paysannes faîtières impliquées dans la mise en œuvre du projet.
JFFFLS, selon M. Satao, concerne spécialement les jeunes et promeut l’esprit d’initiative des jeunes vulnérables pour qu’ils entreprennent des actions de nature à assurer leur autonomisation. La présente formation permettra donc aux jeunes ruraux de renforcer leurs capacités en matière de production agricole et aussi d’être outillés pour répondre aux exigences de compétitivité des marchés sur le niveau national et international.
Le Secrétaire général du ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle a exhorté toutes les parties prenantes de ce projet à une pleine implication à sa mise en œuvre afin que les résultats soient à hauteur des attentes. Il a, de cet fait, assuré la totale disponibilité de son département à soutenir l’exécution de ce projet et à accompagner les bénéficiaires en particulier et les acteurs du secteur agricole en général dans le cadre de l’acquisition de compétences et du renforcement de leur savoir et de leur savoir faire afin de leur permettre de relever le défi de la compétitivité tant au niveau régional qu’international.
M. Satao a remercié le Grand-Duché du Luxembourg pour la confiance et a renouvelé l’engagement de son département à soutenir le développement durable et inclusif du Mali.

Mariam A. TRAORÉ

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *