Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako (ULSHB) : Opposée à la décision de quitter l’IPM, l’AEEM décrète une grève de 48H

Pendant que les professeurs se préparent à aller en grève pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, les Étudiants de l’Université des Lettres et des Sciences Humaines de Bamako, sont passés à la vitesse supérieure.

Les Comité AEEM des deux facultés : Faculté des Lettres, Langues et Sciences du langage (FLSL) et la Faculté des Sciences Humaines et des Sciences de l’Éducation (FSHSE), ont décrété une grève de deux jours pour protester contre le choix de l’Université de quitter l’IPM, une localité où les étudiants de beaucoup de filières prennent cours à Kalaban-Coro. « Nous, secrétaires généraux des comités AEEM de l’ULSH, venons par la présente vous informer qu’après plusieurs actions entreprises au sujet du déménagement des étudiants de la FSHSE et de la FLSL dans certains endroits inadéquats, la décision du rectorat reste inchangée. Soucieux de l’amélioration des conditions de vie et d’études des étudiants, lesdits comités décident d’organiser une conférence de presse le lundi 21 septembre 2020 à 9 heures à l’amphi 500 à Kabala. En l’occurrence, nous demandons la suspension de toutes les activités pédagogiques exceptées les inscriptions physiques pour 48 heures renouvelable », a-t-on lu dans le communiqué envoyé par les deux comités de l’AEEM aux différents Doyens.

Il faut rappeler que les Étudiants de beaucoup de filières prennent cours au niveau de l’IPM de Kalaban-coro depuis des années.

B. Guindo

Source: Journal le Pays-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *