Système LMD à l’université de Ségou

Auteur : Aliou IBRAHIMA, Assistant, Chef de DER SOCIOLOGIE

universite Segou education logo etudiant

I- Qu’est-ce que le système LMD ?

LICENCE (BAC+3) MASTER (BAC+5) DOCTORAT (BAC+8)

Le système “Licence – Master – Doctorat” (dont l’acronyme est LMD) est un système de formation découlant de la Déclaration de Bologne du 19 juin 1999. II- Un bref Rappel Historique:

Les initiateurs de cette réforme sont certains pays européens tels que l’Allemagne, l’Angleterre, l’Italie, et la France en Mai 1998. Ensuite vient le processus de Bologne(en Italie) où une décision d’engagement des pays européens dans la réforme en Juin 1999 a été prise.

Ce système s’est inspiré du modèle anglo-saxon (Bachelor-Master-Ph.D) Dès son avènement en Europe en 1998 (Processus de Bologne), les établissements d’enseignement supérieur de la plupart des États ouest-africains, dont les modèles pédagogiques sont majoritairement arrimés au modèle français, ont senti le besoin d’adopter la réforme LMD Le Conseil Africain et Malgache de l’Enseignement supérieur (CAMES) a pris lors de sa 23ème session ordinaire à Libreville au Gabon (avril 2006), la résolution de construire un espace africain de l’enseignement supérieur désenclavé et harmonisé.

Les universités publiques francophones de la zone UEMOA ont opté pour la mise en place d’un réseau pour agir efficacement : le Réseau pour l’excellence de l’enseignement supérieur en Afrique de l’Ouest (REESAO).

Le REESAO a été créé le 11 octobre 2005 à Lomé (Togo), sous l’égide du CAMES, par sept universités publiques ouest-africaines. Aujourd’hui, il s’est étendu et compte plus de 15 universités et instituts.

Le Mali a adhéré au REESAO en 2006.

Concernant l’Université de Ségou, toutes les Facultés et l’Institut Universitaire de Formation Professionnelle(IUFP) ont démarré les cours avec l’application du système LMD.

III- Les objectifs du système LMD :

Le système LMD s’inscrit dans le cadre de la modernisation des offres de formation dans l’enseignement supérieur. A ce titre, il vise à :

– Assurer la réussite, réduire autant que possible les échecs dans l’enseignement supérieur ; – Favoriser la mobilité nationale et internationale des étudiants et des enseignants ; – Développer la professionnalisation des formations supérieures tout en préservant la nature génératrice des enseignements; – Renforcer l’apprentissage des compétences transversales, telle que la maîtrise des langues vivantes étrangères telle que l’Anglais et celle des outils informatiques ; – Permettre à l’étudiant de construire progressivement un parcours de formation personnalisé

IV- Les points essentiels des avantages du Système LMD : – Adoption d’un système de diplômes facilement lisibles et comparables – Adoption d’un système qui se fonde essentiellement sur deux cursus, s’articulant au niveau de la licence / Mas – Mise en place d’un système de ” crédits d’évaluation – Promotion de la mobilité des étudiants et des enseignants – Promotion de la coopération universitaire en matière d’évaluation de la qualité – Préparation à l’insertion dans l’activité socio-économique

V- Comment fonctionne le LMD à l’Université de Ségou ?
A la faculté des Sciences Sociales de l’Université de Ségou(FASSO), on applique le LMD selon les standards REESAO. Nous notons : – La semestrialisation o Nombre de semestre par année académique : 2 o Valeur en crédits d’un semestre : 30 crédits o Durée d’un semestre : 14 – 16 semaines

– Type d’unité d’enseignement (UE) et leur valeur en crédit : o Majeure : 3 – 6 crédits o Mineure : 2 – 3 crédits o Libre : 1 crédit.

– Valeur en heure des crédits : 20 à 25 heures – Valeur des diplômes en crédits : o Licence : 180 crédits o Master : 120 crédits o Doctorat : 180 crédits

– Évaluations : o Modalité : semestrielle (rattrapage) o Compensation intra-UE : admise o Compensation inter-UE : à l’appréciation des universités (elle n’est pas appliquée à l’Université de Ségou).

VI- Principaux obstacles : * Insuffisance (manque) de financement public * Afflux constant des étudiants vers l’université de Ségou : o Massification o Problèmes d’organisation des enseignements o Problèmes d’organisation des évaluations

* Insuffisance d’infrastructures et équipements : o Conditions de travail des apprenants et enseignants o Qualité de la formation

* Divergences dans la perception et la compréhension des standards REESAO o Contradiction entre approches des universités d’un même pays o Effets contraire au niveau des résultats

VII- Les pistes de solution * Préalable: Mise en place de structures institutionnelles et nationales d’Assurance Qualité pour garantir la mobilité; * Evaluation de la mise en œuvre de la Réforme initiée depuis 2005; * Financement des infrastructures et les équipements de laboratoire ; * Développement de la pédagogie universitaire ; * Mise en place de dispositifs institutionnels d’Assurance Qualité * Appui au développement de l’enseignement en ligne et à distance ; * Développement d’espaces d’apprentissage pour les étudiants * Renforcement des capacités d’utilisation des TIC pour améliorer la qualité de l’enseignement, de l’apprentissage, de la recherche et de la gouvernance universitaire.

– Perspectives : La réforme LMD entre dans le cadre des contraintes de la mondialisation et se présente donc comme une nécessité qui s’impose à tous ; LMD = Aspect Académique de la mondialisation du système éducatif; Le LMD augure d’un avenir radieux pour les pays qui l’appliquent dans la mesure où il promeut la compétence universelle permettant aux diplômés de ce système d’être mobiles dans le monde entier.

Source: Zénith

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *