Pour une meilleure gestion de l’IUG: Une grève illimitée annoncée à partir de ce jeudi

Après avoir lancé une grève de 8 jours, le comité du Syndicat National de l’Enseignement Supérieur (SNESUP) et celui du Syndicat National de l’Education et de la Culture (SNEC) de l’Institut Universitaire de Gestion (IUG) décident, à compter d’aujourd’hui, une grève illimitée. 

 

Cette information a été donnée, hier mercredi 24 février, lors d’une conférence de presse animée par les deux comités syndicaux. Trois points de désaccord sont à l’origine de cette grève. Il s’agit de la non-application du PV de conciliation du 27 janvier 2020, le non-paiement des heures supplémentaires et la nouvelle modalité d’organisation du test d’entrée 2020-2021 par la direction de l’IUG.

Selon le Secrétaire général du comité SNESUP de l’IUG, Moussa Kéïta, le PV de conciliation du 27 janvier 2020 est articulé autour de la gestion de l’Unité de Formation et de Production (UFP).  «  De 2014, année de transfert de la gestion de l’UFP au rectorat, à aujourd’hui, la réalité est tout autre. L’UFP, qui est leader en matière de délocalisation des cours, a perdu tous ses auditeurs suite à une mauvaise gestion « , a-t-il expliqué.

A ses dires, l’UFP ne souffre d’aucun problème de trésorerie.  » L’UFP a enregistré, au cours des trois dernières années, les effectifs de 1 742 auditeurs en 2017, 1 821 auditeurs en 2018,1 797 auditeurs en 2019. Imaginez-vous, chaque auditeur doit payer 360.000 FCFA par an. Mathématiquement, en 2019, l’UFP a produit 646 920 000 FCFA. Personne ne connait le solde de la caisse de 2016 à nos jours, vu qu’aucun bilan n’est effectué à la fin de l’année de la part du Rectorat et la direction de l’IUG « , a-t-il soutenu.

Le Secrétaire administratif du SNEC, Diarra Doumbia, affirme, pour sa part, que le directeur de l’IUG veut procéder à une candidature en ligne cette année pour les candidats au test, alors qu’il y a un arrêté de 1997 qui fixe les conditions d’accès à l’IUG dont le test.  » Ce texte n’est pas abrogé. Présentement, toutes les structures oû il y’a un test d’entrée n’ont pas connu de changement de mode de candidature. Voilà la question qu’on se pose à l’IUG: pourquoi ce traitement sélectif ? Même la structure qui doit nous vendre le logiciel n’utilise pas ce produit pour gérer son test.« , a-t-il argué.

Sur le non-paiement des heures supplémentaires, Sira Samba Diallo a expliqué qu’il s’agit des heures supplémentaires de l’année universitaire 2019-2020.  » Au début le Rectorat avait alloué à l’IUG sur son budget de 2020 un montant par rapport à l’exécution de ces heures supplémentaires. Et, à la dernière minute, le même Rectorat a informé les enseignants, à travers la direction de l’IUG, qu’il ne sera pas capable de débloquer tout le fonds initialement alloué à l’IUG mais la moitié. Les enseignants aussi, n’ayant pas d’information sur le paiement du reliquat, ont rejeté cette nouvelle proposition du rectorat « .

Au regard de tout ce qui précède les comités syndicaux de l’IUG ont décidé d’appeler à une grève illimitée à partir d’aujourd’hui.  » Il est grand temps que les autorités actuelles prennent leur responsabilité pour mettre fin à la recréation afin que l’IUG puisse retrouver ses lettres de noblesses« , a conclu Moussa Kéïta.

Abdoul DEMBELE

Source : l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.