PADES : La mission d’évaluation annuelle des contrats de performance à l’institut polytechnique rural de formation et de recherche appliquée (IPR/IFRA)

L’IPR/IFRA de katibougou a reçu le vendredi dernier la visite de la mission d’évaluation annuelle des contrats de performance du projet d’appui au développement de l’enseignement supérieur au Mali. La rencontre présidée par le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Mahamadou Famanta, a enregistrée la présence du directeur général de l’enseignement supérieur ainsi que le coordinateur du PADES.

Après avoir souhaité la bienvenue à la mission pour cette évaluation, M.Famanta a placé  cette évaluation dans le cadre d’un accompagnement pour permettre à l’IPR d’être à hauteur de mission dans la réalisation et la mise en œuvre du projet. « Soyez rassuré !ce n’est pas le ministre qui est devant vous, mais plutôt le Directeur général de l’IPR qui vous parle ce matin » a-t-il déclaré.

Sur place, la mission’ évaluations a assisté une projection vidéo sur le travail fait par l’institut en terme de mise en œuvre de l’évaluation de l’année dernière puis les résultats obtenus sur les différents décaissements (DLR).

Le lendemain, la délégation a effectué une visite de terrain à l’annexe de l’IPR à Darsalam en commune III du district. A l’IPR annexe, les évaluateurs ont échangés avec les membres du conseil pédagogique, les enseignants ainsi que les étudiants. Enfin, la délégation a visité l’unité de recherche, d’information, de formation et de suivi cunicole d’une capacité de neuf mâles pour quarante et cinq femelles avec une production annuelle de deux cent quarante et cinq lapereaux.

Selon Abdoul Kader Sissoko responsable chargé de la gestion cunicole, le but essentiel de l’unité est de formé les jeunes étudiants à la cuniculture afin qu’ils puissent s’installer à leur propre compte après l’obtention de leurs diplômes. En outre la structure œuvre aussi  pour  la vulgarisation de la cuniculture qui selon lui peut être un créneau pour les couches sociales qui manquent de protéine, tout  en amenant la population a utilisé davantage les fumures organiques des lapins. Rappelons que le projet d’appui au développement de l’enseignent supérieur au Mali a permis à l’IPR de mieux structuré le service et de crée une synergie dynamique entre les différentes parties de l’administration.

A.T.Dansoko

Malijet

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *