Orientation des élèves admis du DEF 2015 dans les lycées Privés : Plus de 90 promoteurs floués, crient au scandale et accusent le ministre Togo de népotisme

Rien ne va plus entre le ministre de l’éducation nationale et plus de 90 promoteurs de lycées Privés de Bamako depuis la rentrée scolaire 2015-2016. Ces derniers floués accusent le ministre Togo de favoritisme au sujet de l’orientation et de la répartition des élèves admis au Diplôme d’Etudes Fondamentales(DEF) 2015. Du ils  crient au scandale et interpellent le président de la République, Ibrahim Boubacar Keita.

Kénékouo Barthelemy Togo ministre education nationale

En effet avant l’ouverture d’une année scolaire, les différentes académies procèdent à l’identification des lycées Privées répondant à certaines normes requises dans les cahiers de charge. C’est partant de ce constat que la liste des lycées privés éligibles est publiée. Ensuite c’est au tour des services techniques du ministère qui procèdent à leur tour au contrôle de cette enquête. C’est suivant ce dernier rapport que le ministre Togo a sorti un arrêté ministériel No 03741 pour arrêter la liste définitive des lycées privés éligibles pour bénéficier des élèves admis au DEF 2015 jusqu’en 2018. Parmi ces lycées figurent ces plus de 90 lycées qui se voient écartés à la surprise générale. Et pourtant lors de son intervention à la télévision nationale, le ministre avait déclaré haut et fort que tout lycée privé qui ne se retrouve pas dans cette liste, doit attendre jusqu’en 2018.

La contradiction terrible du ministre

Mais hélas lors des orientations, il se trouve que plus de 90 lycées privés se voient privés totalement d’élèves malgré qu’ils soient éligibles. Mais le comble dans cette affaire c’est que le ministre a publié une nouvelle liste additive  de lycées privés éligibles suivant No 3924 du 29/10/2015. Et ce sont ces nouveaux lycées ont été remplis d’élèves admis alors que les premiers lycées retenus n’ont reçu aucun élève. Pourquoi une telle attitude du ministre Togo ?  A-t-il reçu des pots de vins de la part de leurs promoteurs ? Sont-ils issus du parti présidentiel ou bien sont-ils ses amis ou anciens collaborateurs ? Rappelons que l’actuel ministre a été plus de 20 ans secrétaire général au ministère de l’Education sous les régimes d’Alpha Oumar Konaré, Amadou Toumani Touré en passant par le président de la république par intérim, Dioncounda Traoré. Aujourd’hui ces plus de 90 promoteurs accusent le ministre de népotisme et crient au scandale. En refusant d’orienter des élèves dans ces lycées privés malgré qu’ils soient éligibles sur la première liste, le ministre se trouve en flagrant délit de contradiction d’où plusieurs interrogations. Pourtant ces promoteurs doivent faire face à des dépenses colossales notamment l’entretien (électricité, frais de location), le salaire des enseignants et de la main d’œuvre, le paiement des fournitures scolaires. Et la question qui se pose c’est d savoir que vaut la valeur d’une décision ministérielle si elle n’est pas appliquée et pire si elle est violée par son propre signataire à savoir le ministre lui-même ? A lire dans notre prochaine parution la première liste des lycées privés éligibles signée par le ministre  Togo et qui ont floués sans la moindre explication.

Pauvre Mali !

Sadou Bocoum  

 

Source: Mutation

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *