L’IUG en deuil : Étudiant dénommé Jordan n’est plus

Suite aux affrontements d’hier à l’Université de gestion de Bamako sur la colline, qui a fait plusieurs arrestations et des blessés, dont certains ont été conduits à l’hôpital Gabriel Touré. En effet, c’est ainsi qu’un des leurs, le dénommé Jordan, membre de l’AEM a rendu l’âme hier soir.

 

Tout commença lors de l’installation du secrétaire général de ladite université entre les anciens et les nouveaux membres. Après l’éclatement des heurts entre les membres du Comité d’organisation, les Étudiants se sont affrontés entre eux avec des armes blanches. Puis,  la police est intervenue pour mettre fin à ces affrontements tout en procédant à des arrestations. Certains parmi eux étaient grièvement blessés et ont été conduits à l’hôpital Gabriel Touré pour des soins. C’est de là que le dénommé Jordan a rendu l’âme à suite à ses blessures. Il était de la promotion 2018 et un étudiant de la deuxième année universitaire qui vient de laisser sa famille en pleurs et ses camarades de classe inconsolables. L’espace universitaire du Malien enregistré chaque année des pertes en vie humaine, et souvent dans des conditions déplorables. Depuis que cette structure a été politisée, elle ne répond plus à l’aspiration de ses pères fondateurs.  Actuellement, il est temps qu’on se demande sur l’intérêt de l’AEEM  aujourd’hui ?  Si l’espace scolaire devient un lieu de vente d’arme blanche ? La réponse est claire, il faut mettre fin à l’existence de l’AEEM si nous voulons que nos enfants puissent finir leur cursus universitaire idem. L’État doit jouer son rôle régalien qui est de protéger ses  fils en mettant fin à l’existence d’entité au sein de nos universités, puis qu’il a vu naitre cette entité. Par ailleurs, les étudiants eux-mêmes sont appelés à prendre conscience que les espaces scolaires ne sont pas là pour vendre des armes. Ce sont eux qui sont considérés comme les futurs cadres de ce pays, et comment veulent-ils qu’on leur fasse confiance de ces conditions. Nous prions le seigneur de bien recevoir ce dernier dans son paradis et nos condoléances à ses proches  Amen…

 

Lansine Coulibaly

Source: Le Combat

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *