Les enseignants manifestent à nouveau pour faire aboutir leurs revendications

Bamako, 14 février (AMAP) Les syndicats d’enseignants signataires du 15 octobre 2016 ont organisé jeudi une marche pacifique à Bamako et dans plusieurs localités du pays, pour faire aboutir leurs revendications, a constaté l’AMAP.

Les manifestants exigent l’application de  l’article 39 de la loi n° 007 du 16 janvier 2018, portant statut du personnel enseignant des enseignements secondaire, fondamental et de l’éducation préscolaire et spéciale, notamment  l’augmentation des 20% qui ont été obtenus par l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) auprès du gouvernement.

Cette énième marche pacifique à laquelle se sont joints des parents d’élèves, le député élu à Kolondièba, Oumar Mariko et deux activistes, Bouba Lah et Paul Boro, est partie de la Place de la liberté pour prendre fin au monument de l’Indépendance.

«Nul n’est au dessus de la loi. Tous les Maliens sont et demeurent libres, égaux en droit et en devoir. Les syndicats d’enseignants exigent l’application de l’article 39. Une loi ne se négocie pas, elle s’applique», pouvait-on lire sur les pancartes.

Après les multiples grèves, le refus d’évaluer les élèves, la rétention des notes, l’organisation des assemblées générales et la suspension des activités pédagogiques, les huit syndicats d’enseignants signataires du 15 octobre 2016 utilisent à présent les marches comme moyen de revendication.
SYW/KM (AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *