Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Gouvernement-SNESUP : Le porte-parole du Gouvernement annonce un accord

En grève illimitée depuis le 4 avril dernier, le Syndicat national de l’enseignement  supérieur (Snesup) vient de trouver un terrain d’attente avec le gouvernement concernant l’application de ses doléances. Le mot d’ordre de grève est levé depuis mercredi, a informé le porte-parole du gouvernement, Abdel Kader Konaté.

abdou malle syndicat national enseignement superieur recherche scientifique synesup snesup

Le Snesup et le gouvernement sont parvenus à accorder leurs violons après plusieurs échecs de négociation. Le mardi tard dans la nuit, le ministre du Commerce, porte-parole du gouvernement, Abdel Kader Konaté dit Empé a informé de l’accord trouvé et la levée du mot d’ordre de grève illimitée du Syndicat  en cours depuis le 4 avril dernier.

Le point de discorde entre les parties était le point 1 des négociations. Il porte sur la signature immédiate du rapport de la commission tripartite déposé le 31 janvier 2017 et l’application immédiate de la grille plafond 3000 et plancher 1368 au personnel enseignant de l’enseignement supérieur et aux chercheurs. Selon les informations, ces grilles ont été échelonnées entre 2017 et 2018.

Les autres points d’accords du cahier de charge  portent sur l’intégration immédiate dans la fonction publique des travailleurs contractuels payés sur les budgets autonomes des structures de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Le gouvernement a accepté de traiter 502 dossiers de contractuels transmis par le Snesup. Ils seront soumis à un test d’intégration à la fonction publique en août 2017. S’agissant du point concernant la nomination immédiate des agents fonctionnaires de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique omis de la hiérarchie du 16 juin 2015 et la capitalisation des publications des chercheurs de l’IER recrutés en 2008 pour leur juste transposition, il ressort que les arrêtés de nomination sont déjà dans le circuit de signature.

Par rapport au rétablissement immédiat et effectif du fonds « d’études et recherche » conformément au protocole d’accord du 13 mai 2006, le gouvernement  a accepté le principe de rétablir la ligne budgétaire et de la doter sans délai. Concernant le payement immédiat des arriérés d’heures supplémentaires de 2013-2014 et 2014-2015 aux enseignants de l’IUG, dit le communiqué, ce point est exécuté.  S’agissant de l’éradication totale de la violence dans l’espace universitaire, le gouvernement et le Snesup conviennent d’organiser les états généraux sur la sécurité dans l’espace scolaire et universitaire. En outre, il y a eu un accord partiel. Celui de l’adoption immédiate du nouveau statut «enseignants-chercheur » avec  les 4 fonctions qui sont : assistants/attaché de recherche, Maître assistant/chargé de recherche, Maître de conférence/ Maître de recherche, Professeur/Directeur de recherche ; la transposition des assistants/attachés de recherche docteurs dans le corps des maîtres assistants/chargés de recherche,  les charges horaires actuelles en semestre.

En tout cas, l’accord qui vient d’être trouvé  entre le  gouvernement et syndicat permet d‘éviter de justesse l’année blanche. Pour confirmer ces informations, nous avons tenté en vain  de joindre au téléphone le secrétaire général du Snesup, Abdou Mallé.

Nous y reviendrons

O.D

l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *