Gao : Rentrée scolaire 2019-2020

Les enfants dans le cercle de Gao, comme sur l’ensemble du territoire du Mali, ont repris le chemin de l’école, mardi, premier jour de l’année scolaire, a constaté l’AMAP sur place.

Le directeur du cabinet du gouverneur de Gao, Cheick Fanta Mady Bouaré, accompagné des directeurs de l’Académie d’enseignement, Sadou Abdou, du Centre d’Animation pédagogique (CAP), Sidi Kalil Haidara, et du représentant de l’Unicef à Gao, le spécialiste en éducation, Yacouba Traoré, a entamé une visite des établissements par l’école catholique Sœur Geneviève où le premier national au Diplôme d’études fondamentales (DEF) a été admis.

Ce tour des écoles s’est achevé par le  lycée Yana Maiga.

Le coordinateur du Syndicat des professeurs d’enseignement secondaire des Collectivités, Issa Diallo, a précisé que ses collègues qui ont participé à la grève, au premier jour de la rentrée scolaire, ne sont pas de son mouvement.

Le proviseur du lycée Yana Maiga, Moctar Hachimi Maiga, a expliqué qu’en raison des travaux de réhabilitation du lycée, les cours n’ont pu démarrer. « Parce que c’est tout récemment, qu’à travers le projet Pakama financé par l’Agence française pour le développement (AFD) que nous avons reçu des fonds pour réhabiliter 31 salles de classes dont les  sont en cours », a-t-il dit.

« Nous sommes en train de distribuer des fournitures scolaires et, progressivement, d’ici lundi, nous allons ouvrir les classes disponibles, pour les 11è et 12è, en tenant compte des orientations qui ne sont pas encore faite », a-t-il poursuivi.

Le lycée Yana Maiga dispose de 46 professeurs dont 30 sont disponibles et les autres sont en cours de chemin. Ils attendent l’escorte des forces de sécurité.

Le proviseur demande au bureau régional de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) de Gao, la sagesse pour une bionne tenus de l’année scolaire.

Pour sa part, le représentant de l’Unicef, Yacouba Traoré, a déclaré que le soutien de l’Unicef ne fera pas défaut au Mali dans le domaine de l’Education.

Le directeur de cabinet du gouverneur de Gao, Cheick Fanta Mady Bouaré a prodigué des conseils aux élèves et les exhortés à plus d’assiduité. Il a « demandé aux responsables de l’école de donner le meilleur d’eux-mêmes pour la bonne réussite des enfants de notre pays ».

On signale que dans certaines écoles publiques du cercle de Gao, les professeurs ne se sont pas présentés pour donner les cours.

AT/MD 

Source: AMAP

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *