Front scolaire: Sikasso déterre la hache de guerre

La synergie locale de Sikasso a déposé, ce 13 août 2020, une lettre d’avertissement auprès du gouverneur de ladite région. Les enseignants dénoncent le retard dans l’alignement et le paiement des rappels de certains actes administratifs. Le collectif des enseignants de Sikasso, qui constate qu’il s’agit d’une particularité qui vise seulement la troisième région, donne un délai de 15 jours à l’administration locale pour trouver une solution à ces préoccupations.

Pour la synergie locale de Sikasso cette particularité visant les enseignants de la troisième région administrative en rajoute à la crise de confiance entre elle et les autorités régionale en charge des questions scolaires. En effet, le directoire de la synergie des syndicats de l’éducation reproche au gouvernement sa tentative de modification et d’abrogation de l’article 39. Aussi, exige-t-il le limogeage de M. Konta, DAE de Sikasso, et ses complices pour ‘’falsification et faux, usage de Faux du PV de conciliation signé entre les syndicats et le gouvernement’’.

« Nous syndicat de l’éducation nationale signataire du 15 octobre 2016 de la région de Sikasso (SYPESCO, SYNEB, SYNESEC, SYLDEF, FENAREC, COSES et SNEC),venons par la présente vous informer du retard accusé dans la prise en charge des rappels d’arrêtés d’hiérarchisation, d’avancement, de changement de catégorie, de décisions d’hiérarchisation, d’allocations familiales et de restitution des précomptes chez les directeurs d’école.
Par ailleurs, nous vous informons que ce problème est spécifique à la région de Sikasso et contrairement aux autres régions du Mali, malgré nos différentes démarches pour une issue heureuse, nous sommes au regret de constater qu’il n’y a aucune avancée dans la prise en charge des dossiers.
En conséquence, nous syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 de la région de Sikasso se réservons le droit d’arrêter toutes activités pédagogiques et le boycott des examens de fin d’année 2019-2020 si rien n’est fait dans les 15 jours suivant la présente », indique la lettre adressée au gouverneur de la région, don nous nous sommes procurés une copie.

Source : INFO-MATIN

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *