Extension du Campus universitaire à Kabala : Le Projet se matérialise !

Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a posé le lundi 10 mars, la première pierre du projet d’extension du Campus universitaire de Bamako à Kabala, un financement gracieux du Gouvernement de la République Populaire de Chine.

cite universitaire kabala maquette dessin plan campus

 

Le président Ibrahim Boubacar Kéita a donné le coup d’envoi d’un gigantesque chantier dont les travaux s’étaleront sur 33 mois. Il s’agit de construire et d’équiper un complexe composé de 14 blocs répartis entre infrastructures pédagogiques, administratives, techniques et de recherche. Le  projet sera exécuté en deux phases. La première phase va concerner la construction de sept blocs pour un montant total d’environ 35 milliards. Un montant équivalent est prévu pour la seconde phase.

 

 

Pour le maire Issa Ballo, la population de Kalabancoro est ‘’honorée et flattée’’ de recevoir l’un des plus grands patriotes démocratiquement élus. «Votre seul nom suffit à redonner espoir aux désespérés que nous étions à cause de la crise», a-t-il déclaré. Et, dans sa commune rurale, a-t-il ajouté, la construction de ces infrastructures est une source de joie et de fierté avant de soumettre au président de la République au nom de ses administrés des doléances, dont l’agrandissement de la voie d’accès à la Cité et le lotissement du village de N’Golobougou.

 

 

Selon l’ambassadeur de la Chine au Mali, la présence du chef de l’Etat témoigne de l’attachement du gouvernement malien à la coopération sino-malienne. Ce financement de ce projet, a-t-il affirmé, est une illustration parfaite de l’importance que la Chine accorde au développement de l’éducation au Mali. Selon lui, ce projet qui ouvre une nouvelle page dans les annales de la coopération sino-malienne est le plus gros investissement de la Chine dans le secteur de l’éducation en Afrique. La Chine, a-t-il rassuré, va accompagner le Mali dans sa marche finale.

 

 

Retenue, compréhension et patriotisme !

Le financement de ce projet, selon le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Moustapha Dicko, traduit l’engagement de la Chine à accompagner le gouvernement du Mali à offrir de meilleures conditions de travail au monde universitaire. Pour Moustapha Dicko, les cours sont dispensés dans des immeubles mal adaptés ainsi que les locaux de l’administration universitaire. Ce projet, est convaincu le ministre Dicko, va contribuer à l’amélioration de l’environnement de la formation et de la recherche au Mali. Car, «au terme de ces travaux, notre université sera dotée d’une infrastructure moderne, fonctionnelle et bien outillée pour participer activement au développement économique, social et culturel du Mali.»

 

 

Pour le président IBK, la situation de l’école interpelle la conscience de tous les citoyens. Le chef de l’Etat a appelé les différents partenaires de l’école à plus de retenue, de compréhension et de patriotisme pour sortir l’école de la situation actuelle. Le Président Kéita a exprimé au président de la République et au peuple chinois à travers l’ambassadeur la reconnaissance infinie du peuple malien.

Par Chiaka Doumbia

 

SOURCE: Le Challenger
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *