ENI/ABT : La 3ème session du Conseil d’administration a vécu

La 3ème session du Conseil d’administration de l’Ecole nationale d’ingénieurs Abderrahmane Baba Touré  de Bamako, s’est tenue le jeudi 13 mars 2014. C’était sous l’égide du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Moustapha Dicko, en présence de plusieurs personnalités.

 Eni ABT ECOLE NATIONALE INGENIEUR MALI BAMAKO

 

C’est le patron de l’Ecole, Mamadou Sanata Diarra, qui fut le premier intervenant. Après avoir souhaité la bienvenue aux uns et aux autres, il s’est dit très heureux de voir autant de personnalités réunies pour cet événement.

 

 

 

Prenant la parole, le ministre Dicko a indiqué que cette 3ème session ordinaire du Conseil d’administration de l’ENI/ABT se déroule au moment où notre pays sort de l’un des moments les plus difficiles de son histoire. «Grâce à Allah Le Tout-Puissant, la situation s’améliore de jour en jour avec l’aide de la Communauté internationale et des pays amis», a-t-il dit. Avant d’ajouter que le système d’enseignement supérieur connaît une crise multiforme depuis des années.

 

 

Selon lui, le manque d’infrastructures d’accueil, le nombre insuffisant d’enseignants et les problèmes de gouvernance en sont quelques causes. «Pour apporter une solution adéquate à cette situation, mon département prépare une Concertation nationale sur l’avenir de l’Enseignement supérieur. Cette rencontre qui regroupera tous les acteurs, examinera sans complaisance les maux de l’Enseignement supérieur et proposera des solutions. Le Comité de pilotage est en place et a commencé les travaux préparatifs», a clarifié le ministre Dicko. Avant d’ajouter que l’ENI/ABT va basculer dès la rentrée académique prochaine 2014-2015 dans le système LMD.

 

 

Selon lui, pour y parvenir, il faut une synergie d’action des enseignants, des étudiants et des partenaires de l’école. «C’est un défi majeur que l’ENI/ABT se doit de relever avec assurance et maîtrise, même si présentement les ressources dont l’Ecole dispose pour faire face à cette mutation se composent de personnel enseignant, de personnel technique et administratif et de personnel contractuel. Le personnel enseignant, au nombre de 71 dont 50% sont des assistants avec ou sans doctorat, ne compte que trois femmes. Quant aux ressources matérielles, même si elles ont permis et permettent encore aux enseignants d’aborder les concepts pratiques de leurs enseignements, elles méritent plus d’attention à court terme» explique M. le ministre Dicko.

 

 

 

A noter qu’au cours de cette 3ème session du Conseil d’administration de l’ENI/ABT, les administrateurs on eu à examiner le rapport annuel d’activités et les états financiers de l’Ecole, le budget prévisionnel, les programmes d’activités, d’équipements et d’investissements…

 

 

Précisons que l’occasion était opportune pour le Directeur Mamadou S. Diarra pour mettre un accent particulier sur l’historique de l’Ecole qui aurait déjà formé, selon lui, plusieurs cadres pour ce pays. Il faut e, fin rappeler que l’ENI/ABT porte le nom d’un homme (Abderrahmane Baba Touré) qui a rendu d’éminents services à la Nation malienne par le biais de l’école. Tout un symbole donc !

KANTAO Drissa

 

SOURCE: Le Flambeau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *