Education : RIGHT TO PLAY LANCE UN PROGRAMME POUR LA QUALITE

Notre pays est retenu par le programme d’appui à l’éducation que l’ONG Right to Play a initié avec un financement du Canada. Ce nouveau programme répond à une étude sous-régionale réalisée en 2014. L’ONG internationale s’est inspirée des forces et besoins exprimés par les parties prenantes pour proposer un programme de cinq ans afin de soutenir le département de l’éducation dans l’amélioration de la réussite scolaire incluant la participation des filles et des garçons de 2 à 15 ans dans les régions de Koulikoro, Sikasso, Ségou et dans le District de Bamako. L’atelier de validation de ce programme s’est déroulé jeudi et vendredi. Ces travaux ont regroupé tous les acteurs de l’éducation nationale sous la houlette de Right to Play.

Kénékouo Barthelemy Togo ministre education nationale journée nationale Académie Langues maternelle amalan
Il faut noter qu’en vue de la mise en œuvre du Programme d’appui à la qualité de l’éducation (PAQE), Right to Play, à travers ses partenaires, a fait des réalisations au niveau local et régional à Bamako, Koulikoro, Bougouni et Yanfolila, Ségou et Niono. L’objectif de l’atelier était de valider la proposition du PAQE par les partenaires locaux, régionaux et nationaux du ministère de l’Education nationale.
Cette consultation nationale est conçue comme un cadre approprié pour donner la latitude aux différents acteurs de s’informer sur le Programme d’appui à la qualité de l’éducation et de valider les informations générées par les différentes consultations.
Le programme, selon le directeur pays de Right to Play, Amadou Cissé, concernera 9 pays avec une enveloppe totale 1,1 milliard de Fcfa sur la période de 2015-2017. Il vise à renforcer le système éducatif et permettra de promouvoir des politiques et pratiques sensibles au genre et à l’apprentissage centré sur l’enfant. Par ailleurs, Amadou Cissé a insisté sur la nécessité de mobiliser des ressources additionnelles pour compléter l’ensemble des initiatives jusqu’en mars 2020.
Le directeur national de la pédagogie, Bonaventure Maïga, estime que ce programme est un vecteur qui aidera l’éducation à sortir de l’ornière. Pour y arriver, il faudra susciter une dynamique partenariale autour d’approches ludiques. Bonaventure Maïga préconise d’adapter les activités du Programme d’appui à la qualité de l’éducation au contexte du système éducatif malien. Les opportunités et risques potentiels autour de l’initiative doivent aussi être identifiés, a-t-il ajouté.
M. A. TRAORE

source : L’ Essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.