Dr. Abdou Mallé, secrétaire général du Comité Exécutif national du Snesup : «L’Assemblée Générale du 08 août du collectif n’engage pas le Snesup »

Le Secrétaire  général du Comité Exécutif National du Syndicat national de l’Enseignement Supérieur (CEN-SNESUP),  Dr. Abdou Mallé, a informé  hier, jeudi 7 juillet 2020, les militants et militantes   du Snesup  des dernières  rencontres  et  mesures  prises ces derniers  temps  par lui  et son équipe. La note stipule :   A l’issue de la réunion du CEN-SNESUP avec les Secrétaires Généraux des 30 Comités tenue le 23 juillet 2020, les décisions suivantes ont été prises: l’organisation d’une Assemblée Générale Unitaire du SNESUP dès l’ouverture des classes ; le suivi de la mise en œuvre du rapport du 24 juin 2020 de la Commission de suivi du Procès-verbal des négociations du 09 octobre 2019 sur 13 points de revendications. Il a tenu à préciser que l’Assemblée Générale du 08 août   du collectif  n’engage  pas  le Snesup.

A rappeler  que  le BEN-S.N.E.sup., avait en juillet, informé ses militants  de l’évolution   du cahier de charge du protocole  d’accord  entre le gouvernement et le Snesup  qui  porte  sur treize points.

Le premier  point a porté  sur la matérialisation du test d’intégration de 502 travailleurs contractuels dans la fonction publique de l’État prévu pour le 14 septembre 2019. Pour ce point, indique  le BEN- S.N.E.sup.,  il reste le cas de 60 contractuels  dont les dossiers sont bloqués au niveau des conseillers de la Primature. Toutefois, face à l’impossibilité de rencontrer le Premier Ministre eu égard au confinement lié à la COVID-19,  Dr. Abdou Mallé, secrétaire général du BEN- S.N.E.sup., a remercié le Président de la Commission pour les efforts consentis et l’a exhorté  à explorer  tous les moyens, même par téléphone pour entrer en contact avec le Premier ministre afin qu’il donne des instructions pour que les dossiers parviennent au Ministère du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique dans les meilleurs délais. Ce point, s’est-il réjoui, a d’ailleurs connu une évolution notable d’autant plus que les dossiers sont finalement parvenus au Ministère du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique pour analyse.

Le second point concerne la signature de l’arrêté de hiérarchisation de 34 agents fonctionnaires dans les fonctions d’Attaché de Recherche et d’Assistant. Du point de  vue  du BEN- S.N.E.sup., Il y a du progrès à ce niveau. En effet, sur les 34 dossiers, 33 ont été hiérarchisés au grade d’Attaché de Recherche. Il reste un seul cas, celui d’Ahmadou Touré, qui doit être nommé Assistant. Ce cas pourrait être débloqué sur instruction du Premier Ministre.

Le troisième point a porté  sur  l’application immédiate de l’augmentation de 20% de la grille indiciaire et de 03 ans de l’âge de départ à la retraite des Enseignants-Chercheurs. «Pour l’âge de la retraite, le S.N.E.sup. demande le maintien de 02 ans d’écart entre le Professeur/Directeur de Recherche et l’Assistant/Attaché de Recherche et pour les 20%, le S.N.E.sup. demande la mise en place des modalités d’application», a fait savoir le BEN- S.N.E.sup..

Le sixième  point  a porté  sur  la construction d’une cité des Enseignants au pôle universitaire de Kabala.  Le  septième s’est penché  sur l’acquisition de navettes au profit des travailleurs du pôle universitaire de Kabala.

Le point 8, selon  le BEN- S.N.E.sup., a porté  sur  l’effectivité du fonds «Études et Recherche» pour les institutions d’enseignement supérieur et de recherche. Dr. Mallé a témoigné qu’il y a eu du progrès à ce niveau. Le S.N.E.sup. note avec satisfaction un début d’exécution sur ce point de revendication. Les structures comme l’I.P.R./I.F.R.A., l’I.S.H., l’Université de Ségou, l’Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako ont eu des fonds dans ce sens. Il reste à vérifier pour d’autres structures comme l’I.E.R.. Le neuvième point a touché  le payement immédiat des heures supplémentaires et des tâches liées aux examens. «Il a été recommandé de maintenir la cadence actuelle. Toutefois, le S.N.E.sup. demande la transformation des heures supplémentaires en indemnité», clame le BEN- S.N.E.sup.. Le  point  dix a  été axé sur  l’opérationnalisation du plan de sécurisation de l’espace universitaire. De  l’avis   du BEN- S.N.E.sup., compte tenu de la complexité de ce point, chacun doit s’investir: parents d’élèves, enseignants et gouvernement. «Le S.N.E.sup. demande à chaque structure de confectionner des blouses et des badges d’identification des agents», indique le communiqué. Le point 11 a porté  sur l’attribution de passeports de service aux enseignants-chercheurs. Compte tenu de l’impérieuse nécessité des passeports de service, poursuit la note  du BEN- S.N.E.sup., le S.N.E.sup. demande qu’ils soient octroyés à tous les enseignants-chercheurs. De ce fait, ajoute la lettre, la commission a demandé au S.N.E.sup. de proposer au Ministre chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, une note technique pour justifier la relecture du texte qui régit l’attribution des passeports de service au Mali. Le  point 12 a porté  sur  la construction et l’équipement de la Bibliothèque Universitaire Centrale (B.U.C.). «Le S.N.E.sup. a insisté auprès de la partie gouvernementale de construire la B.U.C. sur le fonds spécial d’investissement et solliciter l’appui des Partenaires Techniques et Financiers, le site étant identifié», déclare  le  communiqué. Quant aux points 4, 5 et 13, souligne  le communiqué, ils sont versés aux travaux d’une autre commission créée à cet effet suivant la décision n°2020-000786/MENESRS-SG du 09 avril 2020. À l’issue des travaux, des recommandations fortes et urgentes ont été jointes au dossier.

En divers, explique le communiqué, Dr. Mallé a exprimé son indignation face au retard pris dans l’affectation et la répartition des nouveaux Enseignants-Chercheurs dans certaines structures comme l’U.S.S.G.B. et le CERFITEX, le payement  des salaires des contractuels nouvellement intégrés dans la fonction publique et la réaction du Recteur de l’Université des Sciences Sociales et de Gestion de Bamako (U.S.S.G.B) face aux injonctions du Cabinet sur le dossier du Comité  S.N.E.sup de  l’I.U.G..

Hadama B. Fofana

Source: Journal le Républicain-Mali

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *