Démarrage hier lundi des examens du Baccalauréat 2019 108 925 postulants à la recherche du précieux sésame

Cette année, ils sont quelque  108 925 candidats à affronter les examens du Baccalauréat. Ouverture hier lundi, ils  se dérouleront dans 280 centres sur l’ensemble du territoire. Un calme plat régnait dans les centres d’examen du district de Bamako lors de notre passage.

 

C’est hier lundi 5 août  qu’ont démarré les épreuves du baccalauréat dans les différents centres. Elles prendront fin demain mercredi 7 août. Quelque 108 925 candidats sont concernés au titre de cette session d’août. À Bamako l’ambiance était plutôt calme et certains candidats affichaient un air serein, d’autres inquiets étaient car ne sachant pas à quel saint se vouer  en raison du fait que l’année scolaire a été perturbée par des débrayages.

Au lycée Bouillagui Fadiga de Bamako, un climat pesant régnait. Un  dispositif sécuritaire était visible  au portail de l’établissement où quelques policiers surveillaient toutes les entrées et les sorties comme du lait sur le feu.

L’accès était purement et simplement interdit à toutes personnes dont la présence n’était pas justifiée. Mais après présentation de la carte de presse, un policier nous a conduits au  président dudit centre qui n’a pas  voulu répondre à nos questions. Il estime  que les directeurs de centre ne sont pas autorisés à se prononcer sur le déroulement des examens.

» Sans ordre de mission,  nous ne pouvons pas vous recevoir, ni vous donner des informations. La fiche de police sera remise à la police » nous a-t-il- lancé à la figure. Malgré notre insistance,  il a instruit au policier de nous éconduire.

Si à Mopti,  la première enveloppe contenant les sujets a été ouverte par le Premier ministre Dr Boubou Cissé au Lycée Hammadoun Dicko, en présence du ministre de l’Education nationale, Dr Témoré Thioulenta, à Bamako le coup d’envoi a été donné par le Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale, chargé de la promotion et de l’intégration de l’enseignement bilingue Moussa Boubacar Bah. En présence des membres de son cabinet, de la directrice de l’Académie d’enseignement de Bamako Rive droite, Mme Touré Zahiatou Ayouba, des maires des  communes  V et VI du District de Bamako. C’était  au centre de l’Institut Sacré Cœur sis à Baco-djicoroni ACI.

22 250 Candidats  au Bac général

Avant l’heure, la directrice de l’académie de la rive droite  était à la grande porte du centre d’examen avec les agents de sécurité pour fouiller les sacs des candidats afin d’éviter l’accès des téléphones portables dans les salles d’examen. Comme annoncé, les travaux ont démarré à 8 heures, au Centre Sacré-Cœur de Baco-Djicoroni, où le ministre et sa délégation ont procédé à l’ouverture de la première enveloppe des sujets d’examen.

L’Académie d’enseignement de Bamako Rive droite présente, pour cette session 2019, 22 560 candidats au Baccalauréat  général toutes séries confondues,  dont 9 165 filles (40,62 %). Au Baccalauréat technique 145 candidats dont 58 filles (40%) subissent les épreuves écrites.

Selon la Directrice de l’académie, au Baccalauréat général, les candidats composent  dans 40 centres d’examen et au baccalauréat technique, ils  composent dans un seul centre d’examen.

A ses dires, la sécurité des centres d’examen est assurée par 161 agents des forces de l’ordre. Et d’ajouter que pour cette session 2019, les candidats libres représentent 31,51% des candidats au Baccalauréat général, tandis qu’au Baccalauréat technique,  ils représentent 25,52%.

Pour le ministre, le lancement des épreuves revêt un caractère particulier. A l’en croire, c’est un grand jour, car l’année a failli être ratée. Il a profité de l’occasion pour souhaiter  plein succès et bonne  chance aux candidats. Avant de féliciter l’académie de la Rive droite et tous les acteurs de l’école malienne pour le pari gagné.

 » L’année sauvée « 

Quant au maire de la commune V, Amadou Ouattara, il a souligné que « aujourd’hui c’est un grand jour pour nous et pour tous les parents d’élèves. Nous n’avons pas cru à la tenue des examens de cette année, mais grâce à l’implication de tous les acteurs,  l’année a été sauvée.  C’est vraiment un sentiment de satisfaction qui  nous anime ce matin« .

Enfin,  il a lancé un appel à l’endroit  de  tous les parents d’élèves, à tous les acteurs impliqués dans les questions éducatives  pour qu’ensemble la session 2019 soit une réussite.

Après la distribution des sujets, le président du centre a signalé que tout se passe bien, les surveillants et les élèves ont tous répondu présents avant l’heure des épreuves.

Il a cependant signalé  que quelques candidats n’ont pas répondu présents.  Pour certains candidats comme Siaka Diarra  » le sujet de littérature était abordable.

Il s’agit en fait de deux sujets que nous avons eus à traiter  avec les maitres« . Il précise que tout se passe bien et souhaite que toutes les épreuves  soient abordables.

Ramata TEMBELYet Yaya KANITAO

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *