Culture de l’excellence : la FDPRI prime les meilleurs étudiants des deux dernières années académiques

La Faculté de droit privé (FDPRI) de l’Université des sciences juridiques et politiques de Bamako (Usjpb) a primé ses meilleurs étudiants des années académiques 2013-2014 et 2014-2015, en leur donnant des tableaux d’honneurs. C’était le samedi 16 avril 2016, dans l’amphi 500 de ladite Faculté, lors d’une cérémonie de récompense organisée à cet effet.

fsjp mali bamako faculte de sciences juridiques et politiques

Cette cérémonie officielle de remise de tableau d’honneur aux meilleurs étudiants de la Faculté de droit privé (FDPRI) a concerné 161  étudiants. Elle avait comme objectif de promouvoir l’excellence à la faculté, d’encourager les étudiants méritants et d’inciter les autres à emboiter le pas à ceux-ci.

Dans son allocution de bienvenue, le doyen de la Faculté de droit privé (Fdpri), Professeur Daouda Sacko, a fait un petit rappel de l’état de son établissement avant l’arrivée de son équipe. La Faculté a annoncé le doyen Sacko avait un manque de discipline, les étudiants ne savaient pas ce qu’ils venaient faire à la fac; des grèves intempestives étaient aussi à l’ordre du jour de la faculté. Selon lui, depuis 3 ans les choses ont commencé à changer.

« Nous avons pris l’engagement depuis notre arrivée de redorer le blason de la Faculté et de rehausser le niveau des apprenants par les enseignants impeccables » a-t-il rappelé. Pour lui, plus que jamais, à l’heure où la Faculté doit défendre sa place parmi les meilleurs écoles, nous devons avoir à cœur d’illustrer son excellence, de démontrer sa capacité à se réformer, de répondre toujours mieux aux attentes des besoins de formations de la société. « L’un des engagements que j’ai pris après mon élection était la valorisation du travail. Le tableau d’honneur est une consécration de cette volonté » a dit le Doyen Sakho. Avant de conclure à l’endroit des 161 méritants : « mes chers étudiants récipiendaires, vous représentez la fine fleur de la faculté. J’espère qu’il y en aura plusieurs d’autres ».

Après l’allocution du doyen, la parole fut donnée au Vice-recteur Moussa Djiré. Il dira que depuis 3 ans son université est en plein chantier de réformes. Il a rappelé que pour faire tout cela, son rectorat a présenté son plan stratégique de développement de l’Usjpb.

Le conseiller technique du ministre de l’Enseignement supérieur, Mamadou Maré, a exprimé l’intérêt de son département pour cette cérémonie de reconnaissance. Selon lui, l’enseignement supérieur a besoin de ce genre de cérémonie pour encourager les jeunes brillants.

La présentation d’un procès fictif sur l’organisation mondiale du commerce (OMC) a été un des temps forts de cette cérémonie. Les étudiants ont plaidé sur un différend opposant les USA et le Brésil sur un financement illicite d’une subvention du coton avec comme tierce partie les C4 (Le Mali, le Bénin, le Tchad, et le Burkina Faso). A préciser que cette équipe du procès fictif a été encadrée par notre confrère Mamoutou Tangara, enseignant-chercheur à l’Usjpb.

Seydou Karamoko KONÉ

 Source: Le Flambeau
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *