Education et culture : Association Dambé ni Kalan souffle sa première bougie

Créée le 10 avril 2015, l’Association Dambe ni Kalan (Adeka) a célébré le dimanche 15 mai 2016 son premier anniversaire à travers de dons et conférence débat sur jeunesse et responsabilité : lutter pour l’éthique et contre la corruption. Occasion pour ses responsables de faire le bilan de l’année écoulée et de présenter les perspectives pour 2016. C’était au Palais de la culture.

palais culture amadou hampate ba

Adeka est un regroupement de jeunes leaders mobilisés autour de la question éducative et culturelle. Elle est composée de professeurs, d’étudiants, d’élèves, de parents d’élèves, de leaders d’association, etc. Créée en avril 2015, l’association a soufflé sa première bougie le dimanche dernier à travers un certain nombre d’activités organisées au Palais de la culture.

En rappelant les objectifs de son regroupement qui visent principalement à contribuer à la promotion du débat sur l’éducation et la culture au Mali, soutenir les enfants des parents démunis, promouvoir le métier de l’excellence, etc., le coordonnateur national de l’Adeka, Oumar Sidibé, s’est réjoui que “nous n’avons qu’une année d’existence, mais nous vécûmes 365 jours d’action. Une année riche en expériences et en perspectives”.

Dans sa présentation de rapport de l’année écoulée, le vice-coordonnateur national de l’Adeka, Abbas Sangaré, a affirmé que courant 2015, les activités de l’association ont consisté au recensement, au soutien et suivi des parents des enfants démunis, dons de matériels scolaire à des établissements d’enseignement public, organisation d’un atelier formation de renforcement de capacité de ses membres, etc.

Pour la nouvelle année, expliquera-t-il, l’organisation prévoit une excursion et visite culturelle Ségou, une causerie débat sur l’éthique et la corruption dans les espaces universitaires, une caravane inter scolaire de l’humour portant sur la corruption.

“Jeunesse et responsabilité : lutter pour l’éthique et contre la corruption” était le thème choisi pour célébrer ce premier anniversaire de l’Adeka. Ce thème a fait l’objet d’une conférence prononcée par Abdoulaye Traoré.

Dans son exposé, le conférencier, a indiqué qu’en appelant les jeunes vers une plus grande responsabilité, en accordant plus de considération à l’éthique humaine, en les associant dans les grandes décisions politiques et stratégiques le pari du changement de mentalité serait gagné.

La rencontre a été marquée par de dons composés des kits scolaires à des élèves des parents démunies.

Maliki Diallo 

Source :l’indicateur du renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *