Ecrouée pour vol de bœufs a élimine : Des ministres ont fait libérer de Maro Coulibaly

Mise sous mandat de dépôt pour vol de bœufs à Yélimané le 11 août par le procureur de Yélimané, l’accusatrice du député Mahamadou Hawa Gassama, Mme Maro Coulibaly, a obtenu quatre jours après, la liberté provisoire, sur l’instruction de deux ministres. Son jugement est prévu le 1er septembre.

vache troupeaux elevage bovine animaux eleveurs maladie charbonPrise en flagrant délit de recel de trois bœufs volés le 5 août 2015, dont un tué,  Mme Maro Coulibaly a été mise sous mandat de dépôt le 11 août par le procureur général de Yélimané. Mais la bonne dame qui accusait le député de Yélimané, Mahamadou Hawa Gassama de tentative de meurtre et de harcèlement sexuel, n’a passé que quatre jours en prison.

Elle a été mise en liberté provisoire pour “des raisons de santé” à suite de l’intervention de deux membres du gouvernement, selon une source proche du dossier.

Notre source nous a précisé que le procureur général a été contraint de libérer la bonne dame. Il aurait agit sur instruction des ministres dont nous taisons les noms pour le moment.

Selon nos informations, le premier membre du gouvernement intervenu pour la cause avait d’abord saisi le gouverneur de Kayes, mais ce dernier a refusé de se mêler de l’affaire. Il a aussitôt contacté lui-même le procureur pour négocier la libération de la receleuse. En vain.

Engagé à faire libérer la bonne dame, le ministre a alors sollicité l’intervention de l’un de ses collègues puissants qui est en relation avec le procureur général. C’est après des tractations téléphoniques avec ce dernier que le magistrat va accepter de mettre Maro Coulibaly en liberté provisoire et fixer son jugement au 1er septembre prochain.

Cette libération a suscité un mouvement colère massive dans le cercle de Yélimané. C’est ainsi que le 18 août, une grande marche a été organisée par des associations pour dire non à l’impunité et à l’injustice à Yélimané.

La victime, le paysan Maciré Kouta Coulibbaly, dont la dame a tué l’un des bœufs, s’est indigné de la libération de Maro et demandé que la justice soit faite.

Maliki Diallo

 

source :  L’Indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.